L&#39ONU accorde plus d&#39un million de dollars à la Guinée

25 octobre 2007

Le Fonds central d&#39intervention d&#39urgence (CERF) vient d&#39accorder près d&#39un million de dollars à la Guinée pour ses besoins humanitaires.

« Les Nations Unies ont alloué une somme de 1.051.955 dollars en aide à la Guinée », indique un communiqué du le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) publié aujourd'hui à Conakry. « La somme provient du CERF des Nations Unies, lancé en mars dernier et dont la création avait été approuvée par l'Assemblée Générale en décembre 2005 », ajoute-t-il.

Il s'agit d'apporter des fonds à des secteurs qui restent sous-financés, notamment celui de la santé, celui de l'eau et de l'assainissement pour lutter contre l'épidémie de choléra, de même que le secteur de la sécurité alimentaire pour subvenir aux besoins des victimes des récentes inondations survenues à l'intérieur du pays.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) apporte un peu plus de 400.000 dollars afin de soutenir les services et les professionnels de la santé pour freiner et contrôler la propagation de l'épidémie de choléra dans le pays.

Une autre partie – 288.900 dollars - provient du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) qui souhaite renforcer le contrôle de l'expansion de l'épidémie de choléra en Guinée Forestière et en Guinée Maritime.

Enfin l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) s'est engagée à hauteur de 362.000 dollars à apporter son soutien en matière de sécurité alimentaire aux victimes des inondations dans les Préfectures de Mamou, Dabola et Dinguiraye.

Jusqu'à la création du CERF, l'assistance humanitaire des Nations Unies était dépendante d'appels de fonds pour chaque crise, imposant des délais notables dans le lancement des secours et introduisant une inégalité entre les situations de crise, selon que les Etats Membres décidaient d'apporter un financement plus ou moins important. Le CERF permet d'apporter une réponse rapide, particulièrement critique en cas de catastrophe naturelle.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.