Le virus de la grippe aviaire s'est répandu dans 60 pays

24 octobre 2007

Le Coordonnateur de l&#39ONU pour les grippes aviaire et humaine, David Nabarro, a annoncé aujourd&#39hui que le virus H5N1 s&#39était répandu dans 60 pays à la fin du mois d&#39août et que des mesures devaient être prises pour lutter contre la prochaine épidémie de grippe humaine. « Le monde doit se préparer », a insisté le docteur Nabarro.

Le virus H5N1 était déjà responsable de la mort de 200 personnes à la fin d'août, a déclaré aujourd'hui la porte-parole adjointe du Secrétaire général lors du point de presse à New York. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) travaille actuellement avec les autorités de différents pays afin de développer des mécanismes d'intervention rapide face au virus.

Par ailleurs, les récents progrès scientifiques et l'amélioration de la capacité de fabrication de vaccins ont amené les experts à accroître leurs projections du nombre de doses de vaccins anti-grippe qu'il sera possible de produire ces prochaines années, indique un communiqué de l'OMS.

L'augmentation de la capacité de production a été annoncée vendredi dernier, lors de la première réunion d'un groupe consultatif de l'OMS sur la production et l'offre de vaccins contre la grippe pandémique. Ce groupe international indépendant de 10 membres s'est réuni au Siège de l'OMS un an après la définition et la publication dans le Plan d'action de l'OMS pour augmenter l'approvisionnement en vaccins de huit nouvelles stratégies visant à accroître la production de vaccins contre la grippe pandémique.

Les experts prévoient maintenant que la capacité de production mondiale passera à 4,5 milliards de doses annuelles en 2010.

A sa réunion, le groupe consultatif a par ailleurs fait le point des autres progrès concernant le Plan d'action mondial. L'OMS a signalé à cette occasion qu'elle était en train de mettre sur pied un centre de formation servant de cadre au transfert de technologies vers les pays en développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.