OCHA préoccupé par la situation médicale à Gaza

22 octobre 2007

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) est préoccupé par la pénurie de produits anesthésiants dans la Bande de Gaza, provoquée par les restrictions d&#39importation imposées par les autorités israéliennes, a affirmé ce matin la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) est préoccupé par la pénurie de produits anesthésiants dans la Bande de Gaza, provoquée par les restrictions d'importation imposées par les autorités israéliennes, a affirmé ce matin la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas.

Cette pénurie a entraîné la fermeture d'un certain nombre de salles d'opération et de centres de santé dans le territoire, a-t-elle également indiqué.

Cette situation est par ailleurs exacerbée par l'impossibilité pour les malades palestiniens de quitter la Bande de Gaza pour chercher des soins médicaux adéquats ailleurs.

Les restrictions ont également engendré des pénuries croissantes de produits alimentaires de première nécessité et un ralentissement dans le ravitaillement des populations locales.

« L'étau économique continue de se resserrer sur Gaza, dont les populations sont les victimes d'une stratégie politique délibérée de punition », a affirmé pour sa part le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, John Holmes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.