Somalie : l&#39ONU déplore l&#39entrée en force dans ses locaux

17 octobre 2007

Le Secrétaire général a condamné aujourd&#39hui « fermement » le fait que les forces de sécurité du gouvernement somalien soient entrées de force et illégalement dans les bâtiments des Nations Unies à Mogadiscio, ainsi que la détention d&#39un fonctionnaire de l&#39ONU.

Ban Ki-moon a appelé à la « libération immédiate et sans condition de ce membre du personnel », dans un message transmis par sa porte-parole.

« Le Secrétaire général rappelle au gouvernement fédéral de transition de la Somalie son obligation de protéger tous les membres du personnel et les biens des Nations Unies. L'initiative prise aujourd'hui est une violation flagrante de la Convention de 1946 sur les privilèges et immunités des Nations Unies, en faveur de laquelle le gouvernement somalien s'est formellement engagé dans l'Accord de janvier 2006 », souligne le message.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.