FIDA : les travailleurs migrants ont renvoyé chez eux plus de 300 milliards de dollars en 2006

17 octobre 2007

Les travailleurs migrants des pays industrialisés ont renvoyé dans les pays en développement dont ils sont originaires plus de 300 milliards de dollars en 2006, indique une étude publiée aujourd&#39hui par le Fonds international de développement agricole (FIDA) et la Banque interaméricaine de développement (BID).

« Ce total, qui constitue une évaluation modeste, indique que toutes ces petites sommes envoyées chez eux par les travailleurs migrants, lorsqu'additionnées, finissent par dépasser de loin le niveau de l'aide publique au développement », a constaté Kevin Cleaver, président adjoint du FIDA.

Les pays donateurs ont en effet accordé en 2006 aux pays en développement une aide d'un montant de près de 104 milliards de dollars, d'après l'Organisation pour la coopération et le développement. Les transferts de fonds sont effectués par environ 150 millions de travailleurs migrants qui envoient de l'argent chez eux de manière régulière, typiquement entre 100 et 300 dollars à la fois.

L'étude, intitulée Sending money home : Worldwide remittances to developing countries, précise que c'est l'Asie qui a été l'an dernier la principale destination de transferts de fonds dans le monde avec 114 milliards de dollars, suivie de l'Amérique latine et des Caraïbes avec 68 milliards, de l'Europe de l'Est avec 51 milliards, de l'Afrique avec 39 milliards et du Proche-Orient avec 29 milliards de dollars.

Par pays, c'est l'Inde qui arrive en tête du classement des récipiendaires avec 24,5 milliards de dollars, suivie du Mexique, de la Chine, des Philippines et de la Russie.

L'étude du FIDA, entreprise en collaboration avec la BID, s'est appuyée sur les données fournies par les gouvernements, les banques et les agents de transfert de fonds, ainsi que sur les évaluations des sommes d'argent liquide rapportées chez eux par les migrants.

Le FIDA est une institution spécialisée de l'ONU consacrée à la lutte contre la pauvreté et la faim dans les zones rurales des pays en développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.