Une mission d&#39observation de l&#39ONU aux Tokélaou à l&#39occasion du second référendum sur l&#39autonomie

16 octobre 2007

Une mission d&#39observation de l&#39ONU composée de cinq membres est en route pour les Tokélaou, un groupe de trois petits atolls situés dans l&#39océan Pacifique à l&#39occasion de la tenue la semaine prochaine d&#39un référendum sur la question de savoir si ce territoire souhaite obtenir le statut d&#39autonomie en libre association avec la Nouvelle-Zélande.

« La consultation dans ce territoire non-autonome administré par la Nouvelle-Zélande depuis 1926 se déroulera du 20 au 24 octobre », a déclaré aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas.

Il s'agit du deuxième référendum sur la question, le premier ayant eu lieu en février 2006, lorsque 60% des habitants s'étaient prononcés pour le statut d'autonomie en libre association avec la Nouvelle-Zélande. Pour accéder à ce statut, l'assemblée représentative des Tokélaou, ou la General Fono, exige toutefois une majorité des 75% des voix.

Une équipe d'observation de l'ONU s'était également rendue l'année dernière dans le territoire à l'occasion du premier référendum. À l'issue de celui-ci, elle avait certifié que le scrutin s'était déroulé dans des conditions normales et reflétait la volonté de ses habitants, au nombre de 1.500 environ.

Au cas où cette deuxième consultation permettrait d'enregistrer une majorité des deux tiers en faveur de l'autonomie, celle-ci serait probablement proclamée dans le courant de 2008 pour permettre aux autorités néo-zélandaises d'amender certaines dispositions législatives.

L'ONU compte à présent quelque 16 territoires non-autonomes dans le monde, contre 72 au moment de sa création en 1945. Le dernier territoire non-autonome à exercer son droit à l'autodétermination a été le Timor oriental, connu désormais sous le nom de Timor Leste, qui a accédé à l'indépendance en 2002.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.