Géorgie/Abkhazie : le Conseil de sécurité préoccupé par les violations du cessez-le-feu

15 octobre 2007

Le Conseil de sécurité a décidé, ce matin, de proroger le mandat de la Mission d&#39observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG pour une nouvelle période de six mois prenant fin le 15 avril 2008, soulignant son inquiétude face aux violations du cessez-le-feu.

Par sa résolution 1781 (2007), adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité se déclare « gravement préoccupé par les très nombreuses violations du régime de cessez-le-feu et de séparation des forces qui se produisent en permanence dans la zone du conflit ».

Il se déclare aussi « gravement préoccupé aussi par les incidents que la MONUG a pu observer à l'intérieur et hors de la zone du conflit ».

Le Conseil de sécurité « demande à la partie géorgienne de veiller à ce que la situation dans la haute vallée de la Kodori corresponde à l'Accord de Moscou du 14 mai 1994 relatif au cessez-le-feu et à la séparation des forces ». Il appelle également la partie abkhaze « à faire preuve de retenue quant aux engagements de la Géorgie concernant la vallée de la Kodori ».

Le Secrétaire général, dans son rapport sur la situation en Abkhazie, recommandait au Conseil de sécurité de proroger le mandat de la Mission, qui expirait le 15 octobre 2007, de six mois (dépêche du 9.10.2007).

Au 1er octobre 2007, la MONUG, que dirige le Représentant spécial du Secrétaire général, Jean Arnault, secondé par le chef des observateurs militaires, le général de division Niaz Muhammad Khan Khattak (Pakistan), comptait 135 observateurs militaires et 16 policiers.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.