Iraq : les attaques contre les civils constituent des crimes contre l&#39humanité

11 octobre 2007

Dans son onzième rapport trimestriel sur la situation des droits de l&#39homme en Iraq, où elle constate la prolongation de la violence et l&#39aggravation de la situation humanitaire, la Mission d&#39assistance des Nations Unies pour l&#39Iraq (MANUI) dénonce les attaques contre les civils comme des crimes contre l&#39humanité.

« De telles attaques, systématiques et répandues sur la population civile, constituent des crimes contre l'humanité et violent le droit de la guerre, leurs auteurs sont susceptibles d'être poursuivis » indique un communiqué sur le rapport publié aujourd'hui à Bagdad.

Par ailleurs, la MANUI a demandé que des enquêtes soient menées sans attendre sur les incidents dont des compagnies de sécurité étrangères seraient responsables.

Elle a notamment exhorté les Etats-Unis à enquêter sur des disparitions qui auraient été le fait d'employés d'une compagnie privée.

La Mission indique aussi qu'il faut améliorer le système judiciaire, notamment au regard des personnes détenues, qui doivent souvent attendre deux mois avant de comparaître devant un juge, et sans savoir ce qu'il adviendra d'eux.

Dans le cadre de l'application du Plan de sécurité de Bagdad, les arrestations de suspects sont beaucoup plus nombreuses, et les conditions de détention restent un sujet de préoccupation.

La Mission s'inquiète enfin particulièrement de la situation humanitaire des personnes déplacées qui doivent vivre sans une alimentation adéquate ni accès aux services de base. Ces déplacements, toujours plus nombreux, sont encouragés par la violence qui frappe aussi les civils, telle que les attaques-suicide, les enlèvements et les exécutions extrajudiciaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.