Afghanistan : Louise Arbour demande le rétablissement du moratoire sur la peine de mort

9 octobre 2007

La Haut-Commissaire aux droits de l&#39homme, Louise Arbour, a exprimé sa consternation à l&#39annonce de l&#39exécution de 15 prisonniers en Afghanistan dimanche dernier.

« Je suis profondément troublée par ce recours soudain aux exécutions, après trois années de non recours à la peine capitale », a déclaré Louise Arbour dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

« Telles qu'elles ont été rapportées, les circonstances des exécutions pourraient représenter pour l'Afghanistan un manquement de ses obligations envers le droit international », a-t-elle ajouté.

La Haut Commissaire a appelé le gouvernement à rétablir le moratoire sur la peine capitale.

Prenant également la parole contre la peine de mort, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Tom Koenigs, a rappelé dans une déclaration que la MANUA avait été un fervent supporter du moratoire ces dernières années et qu'il espérait que l'Afghanistan continuerait malgré tout à travailler « pour atteindre les plus hauts standards des droits de l'homme ».

Selon la presse, les 15 prisonniers ont été fusillés, dont un homme accusé d'avoir tué trois journalistes occidentaux et un photographe afghan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.