CERF : 3,7 millions de dollars aux sinistrés des inondations au Mali, Ghana et Togo

9 octobre 2007

Les Nations Unies ont accordé aide humanitaire d&#39urgence de 3,7 millions de dollars aux survivants des inondations qui ont frappé le Mali, le Ghana et le Togo.

Dans le cadre de cette assistance, le Mali recevra 1 million de dollars, le Ghana 2,5 millions et le Togo 225.770 dollars, affirme un communiqué publié hier à Dakar par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Ces sommes qui proviennent du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) établi en mars 2006 par OCHA visent à améliorer les conditions de vie de quelque 125.000 habitants de ces trois pays, dont 75.000 Ghanéens, 30.000 Togolais et 20.000 Maliens.

Cet argent devrait financer les projets de reconstruction mis au point par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

« Les inondations ont mis sur les routes des milliers de familles sans abri, détruit des exploitations agricoles et des récoltes, emporter des maisons et des routes et noyer le bétail. Cette aide financière permettra aux populations les plus vulnérables de tenir trois mois », a indiqué Hervé Ludovic de Lys, chef du bureau régional d'OCHA pour l'Afrique de l'Ouest.

Au total, ces inondations, les plus sévères depuis 30 ans, ont touché environ 800.000 personnes parmi les plus pauvres de la planète de 14 pays de l'Afrique de l'Ouest : Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Côte d'Ivoire, Sénégal, Gambie, Libéria, Togo, Bénin, Nigéria, Sierra Leone, Ghana et Guinée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.