Belgrade appelée à encourager les Serbes du Kosovo à voter

9 octobre 2007

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Joachim Rücker, a réitéré aujourd&#39hui à New York un appel aux autorités de Belgrade à encourager les Serbes du Kosovo à participer aux élections du mois de novembre.

« Il est rassurant de voir combien de membres du Conseil de sécurité insistent pour que les Serbes du Kosovo participent aux élections du 17 novembre, et qu'il n'y ait pas d'appels directs ou indirects au boycott », a déclaré Joachim Rücker à l'issue d'une réunion à huis clos au cours de laquelle il a présenté le dernier rapport du Secrétaire général (dépêche du 3.10.2007) (webcast).

En réponse à une question, il a rappelé que les autorités de Belgrade avaient lancé encore récemment de tels appels.

« Belgrade doit respecter la résolution 1244 et encourager les Serbes du Kosovo à participer aux élections et à participer aux institutions », a dit Joachim Rücker. Il a précisé qu'il avait demandé directement au Premier ministre Ko?tunica d'y veiller, et de faire aussi en sorte que les personnes déplacées du Kosovo qui résident en Serbie puissent voter.

Interrogé sur l'indépendance de la province de la Serbie sous administration des Nations Unies depuis 1999, le Représentant spécial a rappelé que « le mandat de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) n'est pas de faire des commentaires sur le résultat final, mais de faciliter les discussions sur ce statut».

« Nous espérons donc que la troïka, à savoir les représentants de l'Union européenne, de la Fédération de Russie et des États-Unis d'Amérique, pourront parvenir à une conclusion satisfaisante d'ici au 10 décembre », a-t-il ajouté.

Le plan de l'envoyé spécial du Secrétaire général pour le statut final du Kosovo, Martti Ahtisaari, qui proposait une indépendance sous supervision internationale, a soulevé l'opposition de la Serbie et de la Fédération de Russie, de sorte que le Conseil de sécurité ne s'est pas encore prononcé sur la question et que les négociations se poursuivent.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.