OMS : premier guide sur les soins palliatifs en cas de cancer avancé

5 octobre 2007

L&#39Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié aujourd&#39hui son premier guide sur l&#39administration des soins palliatifs aux malades souffrant de cancers avancés.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié aujourd'hui son premier guide sur l'administration des soins palliatifs aux malades souffrant de cancers avancés.

Le guide, qui repose sur des consultations avec plus de 70 cancérologues éminents du monde entier, énumère un certain nombre de traitements peu onéreux permettant de soulager les patients mourants, notamment dans les pays en développement, indique un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

Le guide est publié en marge de la Journée mondiale des soins aux mourants et des soins palliatives, observée le 6 octobre.

L'administration des soins palliatifs permet d'améliorer la qualité de vie des patients et de leur familles confrontés à une maladie meurtrière, en proposant des traitements qui soulagent la douleur et atténuent d'autres symptômes débilitants.

Pourtant, les statistiques indiquent que tous les ans 4,8 millions de cancéreux qui souffrent beaucoup ou modérément de cette maladie ne reçoivent aucun traitement.

« Tout le monde a le droit d'être soigné et de mourir avec dignité. Le soulagement de la douleur, qu'elle soit physique, psychologique, spirituelle ou sociale, est un droit de l'homme », a déclaré le docteur Catherine Le Galès-Camus, Directrice adjointe de l'OMS pour les maladies non-transmissibles et la santé mentale.

Le nouveau guide s'adresse essentiellement aux agents de la santé publique, leur offrant des conseils sur la manière d'analyser la situation sur le plan national et d'y réagir et énumérant un certain nombre de soins de santé à faible coût destinés aux mourants.

En 2005, sur les 58 millions de décès enregistrés dans le monde, 7,6 millions de personnes sont mortes du cancer.

Plus de 70% des décès provoqués par ce fléau sont enregistrés dans les pays en développement, dont les moyens de prévention et de traitement sont insuffisants. D'après les projections de l'OMS, le nombre de décès provoqués par le cancer devraient augmenter dans les années à venir, pour atteindre les 11,4 millions en 2030.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.