Une dizaine de soldats de l&#39Union africaine tués dans une attaque au Darfour

30 septembre 2007

Le Secrétaire général de l&#39ONU, Ban Ki-moon et la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) ont fermement condamné une attaque commise par un groupe armé qui a fait plus de dix morts parmi les soldats de Mission de l&#39Union africaine au Darfour, une attaque non provoquée qualifiée de « barbare ».

Le Secrétaire général a appelé les parties à réaffirmer leur engagement envers les pourparlers de paix, indique un message transmis aujourd'hui par sa porte-parole.

Pour sa part, l'UNMIS a été choquée de l'ampleur de l'attaque qui aurait fait plus de dix morts et de blessés graves parmi les soldats de la Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS) », indique un communiqué publié hier à Khartoum.

Un certain nombre de soldats seraient portés disparus et l'équipement et les véhicules de la MUAS au poste de Haskanita, au Sud-Darfour, auraient été pillés et vandalisés.

L'UNMIS a déploré le fait que « les brutales attaques aient été conduites à un moment où la communauté internationale, notamment l'Union africaine, accomplit de grands efforts pour reprendre les pourparlers de paix sur le Darfour, en Libye, le 27 octobre, et pour déployer l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) afin de mettre fin au conflit dans la région ».

Cette attaque constitue un grave violation du droit international et des relations du Conseil de sécurité et de l'Union africaine, rappelle le communiqué qui appelle à traduire en justice les auteurs.

Il s'agit de la pire attaque commise contre les soldats de la paix au Darfour. En avril dernier, le Secrétaire général avait condamné le meurtre d'un officier de la MUAS près du camp d'El Fasher.

Cinq autre soldats avaient été tués au début du mois d'avril dans des attaques similaires (dépêche du 2.04.2007).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.