Darfour : les attaques de véhicules humanitaires continuent, dénonce l&#39ONU

27 septembre 2007

La Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) a informé que les attaques de véhicules ont continué ces derniers jours dans le sud du Darfour, alors que les agences de l&#39ONU poursuivent leurs opérations.

« Lors d'un incident, le chauffeur d'un véhicule appartenant à une organisation non-gouvernementale internationale a été attaché et battu », a déclaré la porte-parole du Secrétaire général aujourd'hui lors du point de presse au siège de l'ONU à New York.

« Il est à présent soigné dans une clinique de l'ONU à Nyala », a-t-elle ajouté. Un convoi de l'ONU a été attaqué le même jour.

Cependant, les agences des Nations Unies et leurs partenaires poursuivent leurs opérations humanitaires dans la région.

Le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont terminé l'évaluation d'urgence des besoins et de la sécurité alimentaire dans les trois Etat du Darfour, a indiqué un communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

L'évaluation concernait 2.250 foyers dans 90 sites différents. Les résultats, qui feront le bilan de la situation alimentaire et de l'état nutritionnel de la population, seront communiqués de façon préliminaire à la mi-octobre avant de faire l'objet d'un rapport en novembre.

Dans le Nord du Darfour, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a soutenu la construction de neuf salles de classe pour 450 enfants au camp de personnes déplacées d'El Salaam.

L'UNICEF a également appuyé une campagne de vaccination contre la poliomyélite et la rougeole, accompagnée d'apports en vitamine A, visant 12.000 enfants de moins de cinq ans dans la région de Jebel Marra.

Par ailleurs, une campagne de sensibilisation à la santé et à l'hygiène a touché 9.680 foyers de la ville-capitale d'El Fasher.

Dans l'ouest du Darfour, l'agence a aussi mené une campagne auprès de 323 foyers pour diminuer les risques de diarrhée et d'autres maladies véhiculées par l'eau. Elle a lancé une campagne pour la promotion de l'hygiène dans les camps d'Ardamata, de Durti, et de Ryad.

Pour contrer le risque de propagation du paludisme, l'UNICEF a fourni des médicaments aux ONG présentes dans l'Etat et des moustiquaires au ministère de la Santé.

Des nutritionnistes et des assistants du ministère de la Santé de l'Etat ont également bénéficié d'une formation axée sur la malnutrition aiguë.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.