Le PAM accueille l&#39aide de la France contre les pirates de mer somaliens

27 septembre 2007

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a remercié le gouvernement français pour son offre de fournir une escorte navale à ses bateaux transportant de l&#39aide alimentaire au large de la corne de l&#39Afrique.

« Nous sommes reconnaissants au gouvernement de la France pour son offre généreuse, qui devrait réduire la menace de piraterie et permettre au PAM de nourrir davantage de gens affamés en Somalie », a déclaré Josette Sheeran, la Directrice exécutive, dans un communiqué publié aujourd'hui à New York.

Quelque 80% de l'aide alimentaire du PAM pour la Somalie transite par la mer, et il y a eu 17 attaques de pirates au cours du premier semestre de l'année, contre 8 l'année dernière à la même période, indique le communiqué.

En coupant la route maritime, les attaques mettent en péril l'acheminement des rations destinées aux 1.2 millions de personnes que le PAM espère nourrir d'ici la fin de l'année.

Déjà en 2005, le regain de piraterie dans les eaux somaliennes avait forcé le PAM à suspendre ses livraisons par mer pendant plusieurs semaines.

A la suite d'une série d'attaques, le PAM et l'Organisation maritime internationale (OMI) ont appelé conjointement à une action internationale de haut niveau afin d'éloigner les pirates de la région.

La France envisage d'escorter pendant une période de deux mois les bateaux transportant l'aide alimentaire, jusqu'à l'entrée du port de Mogadiscio.

Josette Sheeran a également remercié la coalition navale internationale au large de la Somalie pour sa surveillance accrue, en espèrant « qu'elle continue ».

Avec la fin de la saison des moussons, le PAM craint que les pirates des mers recommencent leurs attaques.

« La plupart des attaques des pirates ne paraissent pas destinées à s'emparer de la cargaison, mais plutôt à forcer les propriétaires des bateaux à payer une rançon pour le navire et l'équipage pris en otage », indique le communiqué.

Les pirates sont très mobiles, utilisent des bateaux rapides et des équipements satellite de positionnement, ce qui leur permet d'attaquer des vaisseaux qui se trouvent en haute mer.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.