Gonflé par les demandes en provenance d&#39Iraq, le nombre de demandeurs d&#39asile augmente dans le monde

21 septembre 2007

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés indique qu&#39après une diminution sensible ces dernières années, le nombre de demandeurs d&#39asile dans le monde a recommencé à augmenter, principalement en raison de la guerre en Iraq.

« Quelque 19 800 demandes d'asile ont été présentées par des citoyens iraquiens au cours des six premiers mois de 2007, dans 36 pays industrialisés, ce qui constitue une hausse de 45 pour cent par rapport au dernier semestre 2006, au cours duquel 13 600 demandes avaient été reçues », indique le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

Dans son dernier rapport intitulé « Niveaux et tendances de l'asile dans les pays industrialisés, deuxième trimestre 2007 », le HCR réunit des statistiques provisoires sur la base d'informations reçues de source gouvernementale.

Au total, 2.2 millions d'Iraquiens vivent hors de leur pays, principalement en Syrie et en Jordanie, qui ne figurent pas dans les statistiques des pays industrialisés.

Quelque 9.300 demandes, soit presque la moitié du total, ont été déposées auprès de la Suède, qui abrite une grande communauté iraquienne.

La Grèce a reçu 3.500 demandes au cours de cette période – contre 1.400 pour toute l'année 2006, suivie par l'Espagne avec 1.500 demandes et l'Allemagne avec 820.

Par ailleurs, le HCR rapporte que davantage d'Iraquiens se présentent à la frontière avec la Syrie depuis qu'elle a levé les restrictions d'entrée avec le début du Ramadan. « En moyenne, nous enregistrons 2.500 personnes par semaine, mais la semaine dernière ce chiffre est passé à 7.500 », a déclaré aujourd'hui Ron Redmond, le porte-parole, selon un communiqué publié à Genève.

« Il est très encourageant de voir que les Iraquiens qui fuient la violence et l'insécurité peuvent encore entrer en Syrie, qui accueillent maintenant presqu'un million de réfugiés iraquiens, une lourde charge pour un pays qui a montré une immense hospitalité au cours des dernières années », a ajouté Ron Redmond.

A la fin du mois d'août, le HCR avait déféré le cas de 13.696 réfugiés iraquiens pour une réinstallation dans différents pays : 10.111 aux Etats-Unis, et 3.586 en Australie, au Canada, au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande, au Pays-Bas, en Suède, au Danemark, en Finlande, en Norvège et au Brésil.

Si moins d'un millier d'Iraquiens sont partis refaire leur vie dans un autre pays, le HCR espère que ce chiffre augmentera. Il s'est fixé pour objectif de présenter cette année 20.000 cas de réinstallation d'Iraquiens auprès des gouvernements.

« Nous continuons à presser les pays d'accueil de prendre la décision rapidement, et de faciliter le départ de ceux qui en ont le plus besoin, parmi lesquels les cas médicaux urgents, les familles monoparentales dirigées par des femmes, des victimes de tortures et autres », a souligné Ron Redmond.

Au total, le HCR estime qu'en 2007, entre 290.000 et 320.000 demandes d'asile seront déposées auprès des pays industrialisés, un chiffre en augmentation pour la première fois depuis 2001. Selon les chiffres du premier semestre, les Etats-Unis sont les premiers à recevoir les demandes, suivis par la Suède, la Grèce – qui a récemment comblé un retard dans la réception des demandes-, la France, le Royaume-Uni, le Canada, l'Allemagne et l'Autriche.

Les demandeurs d'asile proviennent principalement d'Iraq, de Chine, du Pakistan, de la Serbie et du Monténégro –des statistiques séparées ne sont pas encore disponibles- et de la Fédération de Russie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.