Ethiopie : le PAM redoute l&#39apparition de maladies liées aux inondations

14 septembre 2007

Alors que le Programme alimentaire mondial (PAM) entame la distribution d&#39aliments à plus de 60.000 victimes des inondations en Ethiopie, il craint que ne se propagent les maladies liées à l&#39eau contaminée.

« La distribution de nourriture a commencé auprès des femmes, des enfants et des hommes les plus durement touchés par les inondations et le PAM travaillera avec les autorités correspondantes pour faire le nécessaire », a déclaré Mohamed Diab, le directeur de l'agence dans le pays, dans un communiqué publié aujourd'hui à Addis-Abeba.

Les inondations ont provoqué le déplacement de 42.000 personnes, dont la plupart vit dans des abris temporaires comme des écoles, des cliniques mobiles ou sous des bâches en plastique.

Le PAM estime que 183.000 personnes ont été touchées dans le nord, l'ouest et le sud du pays.

« Dans certaines zones il semble que les communautés étaient mieux préparées et ont pu éviter les déplacements et les pertes en vies humaines », a indiqué Mohamed Diab.

Le PAM participe à une mission d'évaluation menée par le gouvernement dans trois régions et a déjà fourni 1.400 tonnes de nourriture ? céréales, huile végétale, biscuits et bouillies enrichies ? pour venir en aide à plus de 60.000 personnes.

Il travaille étroitement avec le gouvernement et les autorités locales, qui sont responsables du transport des denrées.

Dans la région d'Amhara, le nombre de déplacés continue d'augmenter -- 200 à 300 personnes de plus chaque jour -- et le PAM redoute la propagation des maladies liées à l'eau comme les diarrhées et le paludisme. Le risque de débordements des fleuves Omo et Wabelle Shabele pourrait entraîner de plus fortes inondations.

A ce jour, 17 personnes sont décédées et 4.000 têtes de bétail ont été noyées. Les inondations de 2006 avaient déjà entraîné de nombreuses pertes en vies humaines -- plus de 600 -- et causé d'importants dégâts.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.