OMD: le nouveau Groupe de pilotage de haut niveau entend faire progresser l&#39Afrique

12 septembre 2007

Alors que l&#39Afrique ne paraît pas en mesure de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) à l&#39horizon 2015, le Groupe de pilotage des objectifs de développement du Millénaire en Afrique, réuni par le Secrétaire général, tiendra sa première réunion vendredi prochain.

« Il s'agit d'une réunion sans précédent », a déclaré Guido Schmidt-Traub, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ce matin lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York. « Tous les hauts représentants du système international pour le développement seront présents », a-t-il expliqué (webcast).

Lors du sommet du G8 à Heiligendamm le 6 juin dernier, Ban Ki-moon avait annoncé la création d'une initiative spéciale dirigée vers la mobilisation du système des Nations Unies et de ses partenaires afin d'aider les pays africains à atteindre les OMD.

Ce nouveau mécanisme ne vise pas à « dupliquer les efforts existants », a souligné Guido Schmidt-Traub, mais à apporter de la « valeur ajoutée » au plus haut niveau.

« A mi-chemin de la date-butoir de 2015, l'Afrique dans son ensemble n'est pas en mesure d'atteindre les OMD », explique un communiqué à la presse.

« Mais l'amélioration de la stabilité économique et les politiques renforcées sur le continent ont créé des opportunités pour accélérer l'avance vers les OMD », ajoute-t-il, et « des progrès rapides sont possibles quand des politiques nationales solides sont renforcées par un soutien total -notamment une aide au développement accrue - du système international ».

Mais si lors du Sommet de Gleneagles en 2005, le G8 s'était engagé à élever l'aide publique à l'Afrique jusqu'à 50 milliards de dollars par an, les pays du continent ne savent pas comment cela va se traduire dans leur budget annuel.

Un des points importants de la réunion sera donc de souligner le manque de prévision relatif à l'aide reçue afin d'accorder les dépenses publiques dédiées aux OMD.

Le travail du groupe se centrera sur trois objectifs, a expliqué Guido Schmidt-Traub : le renforcement des mesures internationales dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'agriculture et de la sécurité alimentaire, de l'infrastructure et des systèmes de statistiques. Il s'agit de revoir les mécanismes existants dans ces domaines et les évaluer ; l'amélioration de la prévision de l'aide, pour permettre aux pays de planifier et le renforcement de la coordination au niveau des pays.

Le Groupe de pilotage, présidé par le Secrétaire général, est composé par le directeur général du FMI et les présidents de la Banque mondiale, de la Banque islamique pour le développement, de la Banque africaine de développement, de la Commission de l'Union africaine, de la Commission européenne et du Groupe des Nations Unies pour le développement. Il se réunira deux fois par an.

Le suivi sera assuré par un Groupe de travail pour les OMD en Afrique composé de hauts responsables du système des Nations Unies et dirigé par la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Asha-Rose Migiro.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.