Darfour : le Soudan et l&#39ONU signent un nouveau communiqué conjoint

6 septembre 2007

Un communiqué conjoint entre le gouvernement du Soudan et les Nations Unies marque aujourd&#39hui la visite du Secrétaire général Ban Ki-moon dans le pays et réaffirme des engagements réciproques en faveur de la paix au Darfour, alors que les négociations de paix devront reprendre le 27 octobre en Libye.

Dans ce document adopté aujourd'hui à Khartoum, le Soudan s'engage à « mettre en oeuvre dans sa totalité l'accord de paix global » [du 31 décembre 2004] (dépêche du 31.12.2004).

Il réitère son engagement « en faveur de la protection des civils et la tenue d'élections nationales équitables au Soudan en 2009 », « y compris le Darfour ».

Le gouvernement soudanais s'engage à « une pleine cessation des hostilités » dans sa région de l'Ouest du pays et à respecter le cessez-le-feu.

Il affirme aussi son intention de travailler avec la communauté humanitaire, selon les termes du communiqué déjà adopté à cet effet en mars 2007.

Dans un communiqué conjoint signé par le gouvernement soudanais et les Nations Unies, le Soudan s'était engagé, le 28 mars 2007, à « appuyer, protéger et faciliter toutes les opérations humanitaires au Darfour, par la mise en oeuvre rapide et complète de toutes les mesures contenues dans le Moratoire sur les restrictions, rédigé le 3 juillet 2004 » (dépêche du 4.07.2004).

Enfin, le Soudan affirme qu'il « travaillera avec les Nations Unies et l'Union africaine (UA) afin de faciliter le déploiement de l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD), notamment « en accordant des terrains pour la construction de bâtiments pour l'opération et en facilitant les autres exigences logistiques ».

Pour sa part, l'ONU s'engage à assister à la mise en oeuvre de l'accord de paix global, notamment par le désarmement et la démobilisation des combattants et le « retour volontaire, sûr et digne des déplacés.

L'ONU s'engage aussi, « avec l'UA et la coopération du gouvernement soudanais, à déployer » la MINUAD rapidement au soutien de la consolidation de la paix au Darfour.

Elle promet aussi de « contribuer à la consolidation de la paix et au développement à long terme du Soudan en soutenant le développement durable des ressources naturelles, notamment les ressources en eau, et en répondant aux questions relatives au changement climatique et à la dégradation de l'environnement ».

Lors d'une conférence de presse donnée aux côtés du Premier ministre Lam Akol, en présence du président Omar el-Béchir, le Secrétaire général a rappelé les « conditions très difficiles dans lesquelles les travailleurs humanitaires et ceux chargés de la sécurité travaillent si courageusement ».

« Au camp d'Al Salaam, j'ai vu 45.000 personnes déplacées vivant dans les conditions les plus déplorables. J'ai été choqué et consterné », a dit Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général a annoncé que le président de l'UA, Alpha Oumar Konaré et lui-même avaient décidé que les négociations sur le Soudan devraient commencer en Libye, le 27 octobre prochain, sous les auspices des envoyés de l'ONU et de l'UA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.