Myanmar : l&#39ONU renouvelle l&#39appel pour la libération des manifestants détenus

5 septembre 2007
Ibrahim Gambari

Ibrahim Gambari, chargé des bons offices des Nations Unies au Myanmar, a qualifié de « recul » la récente répression dans le pays et a assuré que la communauté internationale parlait d&#39 « une seule voix ».

« J'appelle encore une fois les autorités à libérer les détenus », a déclaré Ibrahim Gambari lors d'une conférence de presse donnée aujourd'hui au siège de l'ONU à New York.

Même si la Convention nationale s'est terminée hier, les récents événements sont très « décevants », a-t-il commenté au sujet de la détention de nombreux manifestants au Myanmar (dépêche du 23.08.2007).

Il a annoncé avoir consulté les acteurs internationaux clef qui ont tous exprimé la même inquiétude, mais aussi leur appui aux bons offices et leur volonté d'obtenir des résultats concrets.

Il n'y a qu' « une voix pour la communauté internationale », a-t-il assuré.

« Donnons une chance » aux bons offices, a plaidé Ibrahim Gambari, qui a souhaité que continue l'appui international afin d'influencer les dirigeants du pays.

« C'est un processus », a-t-il expliqué, pas un événement. Les avancées ont été « modestes », et la situation économique est délicate, a reconnu Ibrahim Gambari, mais il faut continuer de mobiliser car il n'y a « pas d'autre choix que d'intensifier les efforts » afin « de répondre aux besoins réels du peuple de Myanmar » et progresser vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Il a notamment souhaité un financement accru des programmes de lutte contre les « trois maladies » : le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose.

C'est au mois de mai dernier que le Secrétaire général a confié à Ibrahim Gambari la tâche de continuer les bons offices au Myanmar, d'après un mandat de l'Assemblée générale. I. Gambari est également Conseiller spécial pour le Pacte international pour l'Iraq et autres questions politiques.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.