Nord-Kivu : le Secrétaire général préoccupé par les affrontements

4 septembre 2007

Le Secrétaire général s&#39est déclaré aujourd&#39hui « profondément préoccupé » par les échanges de tirs qui ont lieu au Nord-Kivu dans l&#39est de la République démocratique du Congo (RDC).

Dans un message transmis aujourd'hui par sa porte-parole, il a appelé « le gouvernement de la RDC et toutes les parties prenantes locales à persévérer dans leurs efforts visant à trouver une solution pacifique ».

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), « des villages ont été attaqués, pillés, et des villageois ont été assassinés, causant la fuite de milliers de personnes à la recherche de sécurité ». « Les attaques ont été attribuées à plusieurs groupes rebelles tels que les Forces démocratiques de libération du Rwanda, la milice Mai-Mai et les soldats alliés de Laurent Nkunda » ancien générale des forces armées congolaises à la tête d'une faction de quelque 3.000 hommes, soutenu par le Rwanda (dépêche du 4.09.2007).

Le Secrétaire général s'est dit aussi « préoccupé par l'impact des combats sur les populations locales et appelle toutes les parties à assurer la protection des personnes vulnérables ».

Il a lancé un appel urgent à toutes les parties prenantes de la région pour qu'elles se concentrent sur le règlement des causes sous-jacentes de la crise, par le biais du dialogue.

Le Secrétaire général a par ailleurs accueilli avec satisfaction le résultat positif de la réunion qui s'est tenue hier à Kinshasa entre les ministres des Affaires étrangères de la RDC et du Rwanda.

« Il espère que les deux gouvernements assureront rapidement le suivi de ce qu'ils ont convenu et qu'ils coopèreront étroitement pour traiter des questions transfrontières », affirme le message.

La porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas a annoncé que John Holmes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, avait rencontré le ministre des Affaires étrangères et qu'il avait abordé la situation dans les Kivus, la protection des civils et les violences sexuelles.

John Holmes se rendra au Nord-Kivu dans le courant de la semaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.