Afrique: les médias, essentiels pour atteindre les objectifs de développement du Millénaire

23 août 2007

Les médias jouent un rôle essentiel pour atteindre les objectifs de développement du Millénaire, car ils participent à la création d&#39un environnent politique démocratique, affirme la Commission économique pour l&#39Afrique (CEA) qui proposant un Cadre d&#39action pour le développement de médias de communication &#39durables et pluralistes&#39.

« Un paysage médiatique solide est essentiel pour une Afrique développée et prospère », indique la CEA dans un communiqué publié aujourd'hui à Addis Abeba.

D'avril 2006 à janvier 2007, la Commission avait conceptualisé et réalisé un processus de consultations avec les partenaires africains de l'information intitulé «Renforcer les médias en Afrique», qui avait permis de recueillir les perspectives et les préoccupations des professionnels sur le continent.

Le cadre stratégique pour le renforcement des médias (Framework for the Development of a Sustainable and Pluralistic Media) en est résulté.

Il identifie les priorités, définit les aires d'action et propose des initiatives et des programmes afin de renforcer le secteur des médias en Afrique.

Le document souligne que des médias efficaces sont essentiels pour avoir un Etat responsable, transparent, qui respecte les lois, les droits de l'Homme et qui favorise le développement. Ils sont également nécessaires pour que les citoyens puissent participer et faire entendre leur voix sur des sujets qui les concernent directement.

Par ailleurs, le Forum mondial sur les technologies de l'information 2007 est actuellement réuni à Addis Abeba autour du thème « Les TIC [technologies de l'information et du développement] pour le développement et la prospérité ».

La conférence de trois jours vise à promouvoir le plan d'action du Sommet mondial sur la société de l'information, afin d'aider les pays en développement à atteindre les objectifs de développement du Millénaire.

Ce troisième forum, après la Lituanie en 2003 et le Botswana en 2005, devrait accueillir 1.000 participants de 66 pays.

Huit commissions thématiques ont été créées afin d'étudier les différents sujets tels que le développement des ressources humaines, les logiciels dits « libres », les systèmes de communications à bas coût ou encore l'utilisation des nouvelles technologies pour l'agriculture.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.