Burundi : l&#39ONU condamne les attaques contre des personnalités politiques

22 août 2007

Le Bureau des Nations Unies au Burundi (BINUB) et la Mission de l&#39Union africaine dans le pays (MIAB) ont condamné les attaques à la grenade perpétrées contre des personnalités politiques dans la nuit du 19 au 20 août.

« Plusieurs grenades ont été lancées dans les domiciles de ces personnes, mettant leur vies et celles de leurs familles en péril », déplore un communiqué publié hier.

« En attendant les conclusions de l'enquête que les services compétents de l'Etat se sont engagés à mener », l'ONU et l'UA ont fermement condamné « cette violence que rien ne saurait justifier ».

« Désormais, l'heure est à la concrétisation de ce que tout le monde s'accorde à appeler dialogue et non à des actes d'intimidation et de violence aveugle et gratuite », affirme la déclaration conjointe.

Le Burundi, qui émerge d'une guerre civile de 12 ans, connaît à l'heure actuelle une crise politique entre le gouvernement au pouvoir et l'opposition, alors qu'un groupe rebelle, le Palipehutu-FNL, s'est récemment retiré du Mécanisme Conjoint de Vérification et de Suivi (MCVS) de la mise en oeuvre de l'Accord Global de Cessez-le-feu signé en Septembre 2006.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.