Sierra Leone : appel au calme à la veille des premières élections depuis le retrait de la Mission de l&#39ONU

10 août 2007

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé aujourd&#39hui tous les partis politiques sierra-léonais et leurs partisans à tout faire pour assurer le déroulement dans un climat pacifique des élections prévues demain.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé aujourd'hui les partis politiques sierra-léonais et leurs partisans à tout faire pour assurer le déroulement dans un climat pacifique des élections prévues demain.

« Il s'agit des premières élections organisées par les autorités sierra-léonaises après le retrait de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL) en décembre 2005 », note-t-il avec satisfaction dans un message transmis par le Bureau de sa porte-parole.

Le Secrétaire général souligne que « des élections libres, justes et crédibles, qui reflètent le souhait du peuple de Sierra Leone, sont essentielles pour assurer la paix qui a été établie dans ce pays et pour ouvrir la voie à l'avenir, au développement et à la prospérité ».

Il demeure « profondément préoccupé par les violents incidents récents et en cours impliquant des partisans des principaux partis politiques sierra-léonais ».

Le Bureau intégré des Nations Unies en Sierra Leone (BINUSIL), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et d'autres partenaires internationaux ont fourni une assistance technique à la Commission nationale électorale de Sierra Leone afin de faire en sorte que la préparation des élections, présidentielles et législatives, soit conforme aux critères internationaux.

Le Secrétaire général remercie les partenaires internationaux qui ont apporté un appui logistique, financier et technique à la Commission nationale électorale de Sierra Leone et félicite la Commission d'avoir mis en place les arrangements requis dans les délais impartis.

Même si la guerre civile est officiellement terminée depuis 2002, après 10 ans de conflits, la Sierra Leone reste fragile.

Indépendant de l'empire britannique depuis 1961, le pays a vécu son premier coup d'Etat six ans plus tard.

Le dernier remonte à 1997, pendant la guerre civile qui a pris fin en 2002, après l'intervention des soldats britanniques et Casques bleus et la déroute du Front révolutionnaire uni (RUF).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.