Le Conseil de sécurité élargit le mandat de l&#39ONU en Iraq

10 août 2007

La résolution adoptée aujourd&#39hui par le Conseil de sécurité qui prolonge la Mission d&#39assistance des Nations Unies pour l&#39Iraq (MANUI) pour douze mois lui attribue également un mandat plus large dans les domaines de la réconciliation nationale, humanitaire ou des droits de l&#39homme.

La résolution adoptée aujourd'hui par le Conseil de sécurité qui prolonge la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) pour douze mois lui attribue également un mandat plus large dans les domaines de la réconciliation nationale, humanitaire ou des droits de l'homme.

« Les Nations sont profondément engagées à aider la population iraquienne », a rappelé Ban Ki-moon, faisant part de sa satisfaction qu'elles aient désormais « la possibilité de contribuer davantage, lorsque cela est possible, dans des domaines cruciaux comme la réconciliation nationale, le dialogue régional, l'assistance humanitaire et les droits de l'homme ».

Le Secrétaire général a ajouté que l'ONU attendait avec impatience de travailler en étroit partenariat avec les dirigeants et la population iraquienne afin de déterminer comment son assistance peut être développée, conformément à cette résolution.

Il a également exprimé sa profonde appréciation et son grand respect pour les Iraquiens et leur gouvernement, rendant hommage à tous les individus courageux, hommes et femmes, qui continuent à servir les Nations Unies en Iraq.

Le Conseil de sécurité, par la résolution 1770, adoptée à l'unanimité de ses 15 membres, prévoit également que le Représentant spécial du Secrétaire général et la MANUI s'attacheront, autant que les circonstances le permettront, à conseiller, appuyer et aider le Gouvernement iraquien dans plusieurs domaines, notamment politique, électoral et institutionnel.

À la demande du Gouvernement iraquien, il l'aiderait, par exemple, à arrêter les procédures d'organisation d'élections et de référendums, à revoir la Constitution , à favoriser le dialogue régional, notamment sur les questions de sécurité des frontières, d'énergie et de réfugiés ou à entreprendre la planification initiale d'un recensement général.

Le Conseil de sécurité pourra promouvoir, appuyer et faciliter, en coopération avec le Gouvernement iraquien, la coordination et l'acheminement de l'aide humanitaire, la mise en ?uvre du Pacte international pour l'Iraq, la réforme économique, le renforcement des capacités et la création des conditions nécessaires au développement durable ou la mise en place d'une fonction publique et de services sociaux et de base efficaces.

De même, il sera en mesure de promouvoir la défense des droits de l'homme et la réforme du système judiciaire et juridique en vue d'asservir l'état de droit en Iraq.

Le Conseil de sécurité, dans cette résolution que présentaient les États-Unis, l'Italie et le Royaume-Uni, souligne aussi l'importance du rôle dévolu à la Force multinationale en Iraq pour appuyer la Mission des Nations Unies, notamment sur le plan de la sécurité et de la logistique, et reconnaît que la sécurité est essentielle pour que la MANUI puisse s'acquitter de son mandat au service du peuple iraquien.

Par ailleurs, le Président du Conseil de sécurité pour le mois d'août, Pascal Gayama (Congo), a rendu hommage au cours de cette séance, au nom des membres du Conseil, au Représentant permanent du Royaume-Uni, Emyr Jones Parry, qui participait aujourd'hui à sa dernière réunion. M. Jones Parry, a rappelé le Président du Conseil, représente le Royaume-Uni auprès des Nations Unies depuis juillet 2003.

« Il s'est montré très actif, a dirigé avec succès plusieurs missions dans diverses régions d'Afrique et a conduit de nombreuses séries de négociations relatives à des projets de résolution difficiles et délicats », a ajouté Pascal Gayama.

Le Président du Conseil de sécurité a également accueilli, au nom des membres du Conseil, le nouveau Représentant permanent de la France, Jean-Maurice Ripert, qui succède à Jean-Marc de La Sablière.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.