PAM : aide alimentaire d&#39urgence à l&#39Asie du Sud

8 août 2007

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé la distribution de nourriture aux victimes des inondations en Asie du Sud où près de 25 millions de personnes ont été touchées par les pires épisodes de mousson de ces dernières années.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé la distribution de nourriture aux victimes des inondations en Asie du Sud où prés de 25 millions de personnes ont été touchées par les pires épisodes de mousson de ces dernières années.

« D'immenses étendues de terre sont sous les eaux en Inde, au Bangladesh, au Népal et au Pakistan, et la plupart des personnes touchées sont les plus pauvres et les plus démunis », souligne un communiqué publié hier à Bangkok.

Les eaux devraient bientôt se retirer mais le PAM est très préoccupé par les effets à long terme de ces inondations sur toute la région.

En effet, les familles ont perdu leurs récoltes et leur bétail, les maisons et les routes ont été détruites, et les sources de revenus de la population, comme les écoles, ont subi des interruptions.

D'importantes masses d'eau, alliées à des températures en forte hausse, pourraient déclencher des épidémies dangereuses pour la santé et la nutrition des enfants et des personnes vulnérables.

Les donateurs sont exhortés à fournir leur soutien aux programmes d'assistance et de relance des activités, comme les programmes travail contre nourriture dans la réhabilitation des maisons et des infrastructures, ou les programmes d'aide alimentaire dans les écoles.

Le Népal est pour l'instant le seul pays à avoir demandé une aide alimentaire internationale. Le PAM a déjà une opération en cours dans le pays afin de venir en aide à 60.000 personnes (dépêche du 06.08.2007).

Il s'agirait maintenant de plus de 280.000 personnes, dans 32 districts sur les 75 que compte le pays, qui auraient besoin d'une assistance alimentaire, parfois dans des régions éloignées et difficiles d'accès comme le Terai.

Au Bangladesh, le PAM a commencé la distribution de 127 tonnes de biscuits énergétiques, pour une valeur de 120.000 dollars, avec le concours du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Un total de huit millions de personnes auraient été touchées par les inondations, en particulier autour de la capitale, Dacca.

A ce stade, le gouvernement n'a pas lancé d'appel à l'aide internationale mais le PAM se tient prêt à cette éventualité.

Au Pakistan, 2,5 millions de personnes ont perdu leurs sources de revenus. Le gouvernement, s'il n'a pas demandé l'assistance du PAM, a salué les distributions de nourritures effectuées par le programme dans certaines des régions les plus gravement touchées.

Là aussi, le Programme se tient prêt à intervenir en cas de demande gouvernementale.

En Inde, le pays le plus affecté par les inondations, près de 18 millions de personnes ont été touchées par la catastrophe, en particulier dans les Etats de Bihar, d'Assam, de Meghalaya et de l'Uttar Pradesh.

Le gouvernement ayant clairement fait savoir qu'il n'avait pas besoin de l'assistance internationale, le PAM ne prévoit pas d'intervention dans le pays.

Dans un message transmis hier par son porte-parole adjoint, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a réaffirmé que les Nations Unies se tenaient prêtes à apporter leur aide, tout en saluant la réponse « rapide et efficace » des pays confrontés aux inondations.

Il s'est dit « profondément attristé par la perte de centaines de vies humaines et par la situation de millions de personnes touchées par les inondations en Asie du Sud » et a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.