PAM : plus de 100.000 personnes touchées par les intempéries en Amérique du Sud

2 août 2007

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a averti aujourd&#39hui que plus de 100.000 personnes ont besoin d&#39une aide alimentaire d&#39urgence en Colombie, en raison de fortes inondations, et au Pérou, où sévit un froid intense.

« Dans ce type d'urgences, ce sont toujours les plus pauvres qui sont les plus touchés », a reconnu Pedro Medrano, le Directeur régional du PAM pour l'Amérique latine, dans un communiqué publié aujourd'hui à Panama.

En Colombie, les inondations les plus fortes depuis des décennies ont succédé à une saison des pluies intense, provoquant la mort de 57 personnes, la disparition d'une centaine d'autres et laissant 440.000 sans-abris. Les récoltes et les cheptels ont été détruits.

Dans les Andes péruviennes, des températures autour de -27 degrés en moyenne, les plus basses depuis 30 ans, ont provoqué une épidémie de pneumonie et d'autres maladies respiratoires. Au moins 70 enfants sont morts et 600.000 personnes sont tombées malades.

Là aussi, les familles ont perdu leurs récoltes et leurs cheptels. « L'aide alimentaire du PAM permettra aux personnes affectées de travailler à la reconstruction de leur vie et de leur communauté », a annoncé Pedro Medrano.

En Colombie, le PAM soutient les efforts d'urgence du gouvernement et prévoit la distribution de rations alimentaires à quelque 50.000 personnes pendant une période initiale de trois mois, selon l'évaluation des besoins qui est en cours dans 15 municipalités de la région de Mojana (Nord du pays) et dans les régions autochtones de l'Ouest.

« Le gouvernement colombien a réagi très vite et de façon très efficace afin d'aider les victimes », a estimé Praveen Agrawal, le Directeur pour la Colombie. « Mais le nombre de personnes touchées en raison des pluies prolongées a dépassé les prévisions ».

Au Pérou, le Programme va fournir une aide alimentaire à plus de 34.000 personnes victimes du froid et des maladies respiratoires. La distribution a commencé cette fin de semaine à Chito, dans le département de Vilcashuaman, et devrait se poursuivre au mois d'aout dans les départements d'Ayacucho et de Huancavelica.

Malgré une sensible amélioration des températures, le service national météorologique péruvien (SENAMHI) a averti qu'une nouvelle vague de froid est attendue aujourd'hui.

Pendant ce temps, dans les zones affectées les moins élevées, toutes les récoltes ont été perdues à cause du froid et de la grêle. Dans les zones de plus haute altitude, où l'activité économique se limite à l'élevage des lamas et des alpagas, tous les animaux sont morts de froids.

« Nous sommes très inquiets en raison du nombre croissant de personnes touchées par les très basses températures », a confié Pedro Medrano. « Cette opération d'urgence du PAM viendra renforcer des opérations similaires entreprises par le gouvernement dans les zones affectées ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.