Liban : un casque bleu meurt dans l&#39explosion d&#39une mine

25 juillet 2007

La Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a annoncé aujourd&#39hui la mort d&#39un de ses casques bleus lors de l&#39explosion d&#39une mine, dans la vallée de Shama.

« Une équipe médicale de la FINUL et des experts en explosifs ont été immédiatement dépêchés sur les lieux et une enquête est en cours », a précisé la porte-parole adjointe du Secrétaire général, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

Selon des informations parues dans la presse, ce casque bleu était un sous-officier de nationalité française.

Dans son dernier rapport sur le Liban le Secrétaire général mettait en lumière la question des mines, et l'action du Centre de coordination de l'action antimines des Nations Unies « qui s'efforce de neutraliser les bombes à sous-munitions non explosées, dont le nombre est estimé à 1 million » (dépêche du 10.07.2007).

« En dépit des progrès accomplis par les Forces armées libanaises, les organismes des Nations Unies et les équipes financées sur une base bilatérale, il faudra attendre jusqu'en 2008 pour décontaminer les 36,6 millions de mètres carrés sur lesquels sont disséminées des bombes à sous-munitions », soulignait le rapport du Secrétaire général.

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, déplorait aussi au mois d'avril que « cinq casque bleus aient été blessés lors des opérations de déminage, et que 22 décès étaient à déplorer au Liban, outre 139 blessés » (dépêche du 3.04.2007).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.