Le manque d&#39argent menace les repas de milliers d&#39écoliers au Bénin

25 juillet 2007

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a prévenu hier que des dizaines de milliers d&#39enfants au Bénin, en Afrique de l&#39Ouest, ne recevront pas leur repas scolaire quotidien à moins que des fonds supplémentaires ne soient immédiatement disponibles.

« Nous craignons qu'aucun camion d'aide alimentaire du PAM ne vienne dans les écoles le trimestre prochain. S'ils ne viennent pas, beaucoup d'enfants ne viendront pas non plus », a déclaré Jacques Roy, Responsable du PAM au Bénin, dans un communiqué publié à Cotonou.

« Nous avons besoin de nouveaux dons pour nous donner le temps d'acheter les vivres et de les acheminer dans les écoles », a-t-il ajouté.

Le programme d'alimentation scolaire du PAM au Bénin, qui a nourri environ 70.000 écoliers dans 400 écoles l'an dernier, a un urgent besoin d'un million de dollars, l'équivalent de 1.200 tonnes de maïs, de haricots, d'huile et de poisson.

Sans ces fonds supplémentaires, il n'y aura plus de repas quotidiens dans les écoles à la rentrée de septembre.

La distribution de repas scolaires en Afrique de l'Ouest a permis à la fois d'augmenter le taux de présence scolaire et d'améliorer la concentration des étudiants.

L'approvisionnement des cantines se faisant localement, les contributions en argent peuvent être immédiatement utilisées au Bénin, particulièrement en ce moment alors que les prix locaux de la nourriture sont relativement bas.

En 2006, le PAM a distribué des repas scolaires à trois millions d'enfants en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale ainsi qu'à plus de 20 millions d'élèves dans 71 pays dans le monde. Des études ont démontré qu'un repas scolaire par jour prévient non seulement les enfants contre la faim mais améliore aussi leur capacité d'apprentissage.

Les repas scolaires constituent également un outil essentiel qui incite les parents à envoyer leurs enfants à l'école, en particulier les filles, ce qui augmente les taux d'inscription et de présence. En plus des repas scolaires, le PAM apporte une aide alimentaire à 5.000 réfugiés togolais ainsi qu'à 12.000 personnes touchées par le VIH/SIDA vivant au Bénin.

Le PAM fournit une assistance alimentaire aux personnes vulnérables au Bénin depuis 1964. Le Bénin est l'un des pays les plus pauvres du monde. En 2006, il occupait la 163ème place sur l'Indice de développement humain des Nations Unies qui comprend 177 pays.

23% des enfants du pays sont modérément touchés par la faim, 11% sévèrement, ce qui représente un obstacle majeur au développement.

Les opérations du PAM dans le pays ont été financées au cours des dernières années par le Luxembourg (636.000 dollars), l'Autriche (13.700 dollars) ainsi que par des contributions multilatérales de la Norvège, du Danemark, de la Finlande, de l'Allemagne, de la Chine et de la Nouvelle Zélande.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.