La FAO s&#39implante en Afrique centrale

25 juillet 2007

Dans le cadre du processus de réforme de l&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39alimentation et l&#39agriculture (FAO), Jacques Diouf, Directeur général de l&#39Organisation, a inauguré officiellement aujourd&#39hui à Libreville, capitale du Gabon, le Bureau sous-régional de la FAO pour l&#39Afrique centrale.

Dans le cadre du processus de réforme de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Jacques Diouf, Directeur général de l'Organisation, a inauguré officiellement aujourd'hui, à Libreville, capitale du Gabon, le Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique centrale.

S'adressant au Premier Ministre du Gabon, Jean Eyéghé Ndong et aux nombreuses personnalités politiques et diplomatiques présentes à la cérémonie d'inauguration, Jacques Diouf a déclaré qu'il était convaincu que le Bureau sous-régional à Libreville « répondra aux attentes des pays de l'Afrique centrale et contribuera à notre lutte commune pour atteindre la sécurité alimentaire pour toutes les populations de la sous-région ».

Il a exprimé ses remerciements au Président et au gouvernement du Gabon pour leur « soutien constant à la FAO » depuis l'adhésion de ce pays à l'Organisation en 1961 et indiqué que la FAO avait engagé « des réformes importantes pour s'adapter à l'évolution de l'environnement mondial » et mis en place, dans le cadre de la décentralisation, de nouveaux Bureaux sous-régionaux en Afrique et ailleurs.

Outre les six pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) - le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad -, le Bureau de Libreville couvre aussi la République démocratique du Congo et Sao Tomé-et-Principe.

Ces pays bénéficient de l'appui technique du Bureau sous-régional dont les effectifs sont spécialisés dans des domaines techniques essentiels de la FAO: politiques agricoles, investissement, terre et eau, pêche et aquaculture, forêts, production et protection végétales et production et santé animales. Sept jeunes experts gabonais travailleront, par rotation, pendant deux ans, aux côtés de l'équipe multidisciplinaire d'experts de la FAO.

Le Bureau sous-régional contribuera notamment à la mise en oeuvre, au niveau national, du Programme détaillé de développement agricole africain et des décisions du Sommet de l'Union africaine de Maputo (juillet 2003).

Les autres Bureaux sous-régionaux pour le continent africain se trouvent au Ghana pour l'Afrique de l'Ouest, en Ethiopie pour l'Afrique orientale, au Zimbabwe pour l'Afrique australe et à Tunis pour l'Afrique du Nord.

Tout en étant partie intégrante des Bureaux régionaux de la FAO, les Bureaux sous-régionaux ont un niveau élevé d'autonomie qui leur permet de répondre rapidement et efficacement aux demandes des pays de la sous-région et des organisations d'intégration économique régionales.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.