Darfour : nouveau cycle de négociations le 3 août en Tanzanie

24 juillet 2007

L&#39ONU et l&#39Union africaine ont lancé aujourd&#39hui une invitation à plusieurs dirigeants de mouvements non signataires de l&#39Accord de paix sur le Darfour à participer à une réunion à Arusha, en Tanzanie, du 3 au 5 août prochains.

L'idée de cette réunion avait été approuvée lors de la rencontre qui s'est tenue récemment sur le Darfour à Tripoli, en Libye, sous la coprésidence de leurs Envoyés spéciaux pour le Soudan, respectivement Jan Eliasson et Salim Ahmed Salim (dépêche du 19.07.2007).

« La réunion d'Arusha vise à s'appuyer sur les récents progrès réalisés dans la mise en oeuvre de la Feuille de route du processus politique et à donner aux Envoyés spéciaux la possibilité de consulter les parties au conflit sur le cycle final de négociations. Les discussions se focaliseront sur le rôle clef que ces parties doivent jouer dans un règlement rapide, négocié et durable de la crise au Darfour, y compris les modalités et le lieu des négociations », a rapporté la porte-parole adjointe du Secrétaire général, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

En outre, concernant toujours le Darfour, le Secrétaire général s'est entretenu aujourd'hui avec le professeur Farouk El-Baz, de l'Université de Boston, qui a supervisé les recherches concernant les ressources aquifères souterraines localisées au Darfour.

M. El-Baz devrait se rendre en août dans la région pour se joindre à la Mission des Nations Unies déployée sur place et aux géologues soudanais afin d'évaluer l'importance de ces ressources.

S'agissant par ailleurs du statut de la mission conjointe de l'ONU et l'UA qui doit être bientôt déployée au Darfour, le président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, Wang Guangya de la Chine, a indiqué qu'un projet de résolution avait été présenté au Conseil aujourd'hui après des consultations avec les pays africains (webcast).

« Un nouveau projet doit être présenté cet après-midi », a-t-il souligné.

Il a ajouté qu'il faudrait adopter rapidement une telle résolution, rappelant que la Chine souhaitait que cette dernière fasse l'objet de consultations avec les représentants du Soudan.

Pour sa part, l'envoyé des Etats-Unis pour le Darfour, Andrew Natsios, a indiqué aujourd'hui à l'ONU avoir eu un entretien avec le Secrétaire général Ban Ki-moon et avec le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno (webcast).

Ce dernier a salué, avec l'adoption de la déclaration de Tripoli, l'adoption d'une position unie au niveau international sur le processus politique.

Il a néanmoins estimé indispensable de faire effectivement participer aux négociations les chefs tribaux, des représentants des femmes et des personnes déplacées.

Interrogé sur une participation militaire des Etats-Unis dans l'opération des Nations Unies, Andrew Natsios a exprimé l'opinion que cela n'enverrait pas le bon message et que cela pourrait être utilisé à des fins politiques pour contrer la mission.

Mais les Etats-Unis pourraient participer aux opérations de transport, a-t-il précisé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.