La situation politique du Népal de plus en plus dangereuse, s&#39inquiète le Secrétaire général

24 juillet 2007

Même s&#39il « conserve l&#39espoir que le processus de paix au Népal atteindra son objectif », le Secrétaire général estime dans son dernier rapport sur le pays qu&#39il est « manifeste que la situation politique nationale est devenue plus complexe et dangereuse au cours des derniers mois ».

« Des efforts nouveaux et plus larges devront être faits pour maintenir le processus de paix sur la bonne voie », est-il préconisé dans ce document qui couvre l'évolution dans le pays ces trois derniers mois.

Les partis et le peuple népalais ont déjà tellement fait qu'ils ne peuvent pas ne pas mener le processus à bonne fin. Les enjeux sont trop élevés pour qu'un optimisme béat ou des différends sur des questions secondaires privent les Népalais de la réalisation de leur désir ardent de paix durable, écrit le Secrétaire général.

Le report des élections a contribué à tester l'unité des huit partis et le degré de confiance qui règne parmi eux. Ne pas arriver à organiser une consultation crédible dans le cadre d'un calendrier réaliste bien planifié pourrait mettre davantage à mal cette unité et la capacité des huit partis d'agir à l'unisson au sein de la coalition existante.

« Comme la Mission politique des Nations Unies au Népal (MINUNEP) l'a déjà recommandé et continuera à le faire, si les élections à l'assemblée constituante ont lieu en novembre 2007 ainsi que le gouvernement provisoire l'a officiellement décidé, des efforts considérables devront être déployés pour réaliser cet objectif », souligne le Secrétaire général.

De nouveaux accords devront être passés et les parties au processus de paix devront aussi mieux s'acquitter de ceux qu'elles ont déjà pris.

Parmi les principales questions en suspens figurent la situation dans les sites de cantonnement maoïstes, la sécurité publique, les revendications des Madhesi, de Janajati et d'autres groupes insuffisamment représentés, et le système politique qui succédera aux élections, y compris l'avenir du secteur de la sécurité.

« On ne saurait trop insister sur l'importance du processus ambitieux de démocratisation traversé par le Népal », écrit Ban Ki-moon.

Le bon déroulement des élections à l'assemblée constituante, d'une manière conforme aux aspirations de la majorité des Népalais, est un élément essentiel de ce processus.

Au cours des prochains mois, alors que le pays sera aux prises avec divers problèmes d'ordre opérationnel et politique, l'ONU continuera d'appuyer le peuple népalais et les partis qui ?uvrent pour assurer le succès de cette transition politique historique, assure le rapport.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.