Le HCR demande 48 millions de dollars alors que le conflit a repris en Somalie

24 juillet 2007

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a publié hier un appel d&#39un montant de 48 millions de dollars pour fournir une assistance indispensable et urgente aux victimes de la reprise du conflit en Somalie.

Jennifer Pagonis, porte-parole du HCR, a indiqué aux journalistes que le nombre de Somaliens dans la région qui vont recevoir une assistance dans le cadre de cet appel – les réfugiés somaliens nouvellement arrivés dans les pays voisins et les personnes déplacées au sein de la Somalie – pourrait passer de 312.000 actuellement à 478.000 à la fin de l'année 2008.

« L'appel couvre les coûts de l'assistance pour la période allant de juillet 2007 à décembre 2008 », a-t-elle précisé lors d'un point de presse à Genève.

L'augmentation du nombre de ceux qui seront assistés durant les 18 prochains mois reflète l'attente du HCR qui espère avoir un meilleur accès pour livrer l'aide à davantage de personnes déplacées en Somalie, particulièrement dans les régions du sud et du centre du pays. L'appel a pour objectif d'améliorer leur protection et leurs conditions de vie.

Le coût supplémentaire de la protection et de l'assistance apportées aux Somaliens déplacés et aux réfugiés somaliens récemment arrivés au Kenya, en Ethiopie, au Yémen et à Djibouti, s'élèvera à 47,8 millions de dollars jusqu'à fin 2008.

Sur cette somme, 22,6 millions de dollars sont nécessaires pour les personnes déplacées internes en Somalie, 12,6 millions de dollars pour les nouveaux réfugiés en Ethiopie, 7,5 millions de dollars pour les nouveaux réfugiés au Kenya, quatre millions de dollars pour les nouveaux réfugiés au Yémen et 776.000 dollars pour les nouveaux réfugiés à Djibouti.

Le programme fournira protection et assistance aux réfugiés somaliens qui sont arrivés depuis le 1er janvier 2007 dans les pays voisins, le Kenya, l'Ethiopie, le Yémen et Djibouti, fuyant le conflit entre l'Union des tribunaux islamiques et le Gouvernement fédéral de transition.

Leur nombre devrait passer de 62.000 à l'heure actuelle à 78.000 à fin 2008.

L'augmentation du nombre de personnes déplacées en Somalie et le nouvel afflux de réfugiés dans les pays voisins attendu pour fin 2008 implique que le nombre total de personnes déplacées pourrait atteindre 528.000, contre 500.000 actuellement.

Ce chiffre vient s'ajouter à celui des 450.000 réfugiés somaliens qui ont fui les précédents troubles en Somalie depuis deux décennies, et qui sont assistés dans le cadre du programme annuel du HCR.

Parmi eux, quelque 315.000 personnes vivaient dans les pays voisins à la fin de l'année dernière, les autres étant répartis dans d'autres pays.

Dans le cadre de la réponse commune des Nations Unies pour les personnes déplacées internes, le HCR a la responsabilité de la protection, des articles non alimentaires et de l'hébergement d'urgence. L'assistance aux personnes récemment déplacées inclut des articles d'hébergement et une aide non alimentaire.

La semaine dernière, un rapport établi par des partenaires de l'UNHCR à Mogadiscio, la capitale, précisait que 10.000 personnes avaient quitté la ville lors d'une nouvelle vague de départs, de précédentes vagues ayant déjà eu lieu cette année (dépêche du 23.07.2007).

« Les conditions de vie dans les installations de déplacés sont maintenant parmi les pires en Afrique », a indiqué Jennifer Pagonis. « Le programme inclura un contrôle de la protection et le suivi des mouvements de population dans le cadre d'un système d'alerte précoce visant à améliorer les futures réponses humanitaires. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.