Côte-d&#39Ivoire : le contingent marocain suspendu après des allégations d&#39abus sexuels

23 juillet 2007

L&#39Opération des Nations Unies en Côte d&#39Ivoire ( ONUCI ) a fait savoir que son contingent marocain avait été suspendu le 20 juillet, suite à « des allégations de nombreux cas d&#39exploitation et d&#39abus sexuels portées contre certains de ses éléments basés à Bouaké ».

« En attendant, en plus de la suspension de leurs activités, toutes les troupes marocaines sont cantonnées dans leurs bases », précise le communiqué publié le 21 juillet à Abidjan.

La veille, le Secrétaire général avait fait savoir que le Bureau des services de contrôle interne (BSCI) était en train de mener une enquête complète mais qu'en raison de la gravité des allégations, et que « l'ONU a pris la décision de suspendre toutes les activités du contingent et de cantonner l'unité dans sa base d'opérations » (dépêche du 20.07.2007).

« L'ONU réitère la politique de tolérance zéro à l'égard des cas d'exploitation et d'abus sexuels et souligne sa détermination à travailler avec les troupes et les policiers des pays fournisseurs de contingents pour assurer que tout le personnel de l'ONU se tienne aux normes les plus élevées de comportement », soulignait par ailleurs le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.