Le Conseil de sécurité condamne les attentats suicide en Afghanistan

17 juillet 2007

Le Conseil de sécurité a condamné aujourd&#39hui dans les termes les plus énergiques tous les attentats-suicides dirigés contre des civils et les forces afghanes et internationales et leurs effets déstabilisateurs sur la sécurité et la stabilité de l&#39Afghanistan, ainsi que l&#39utilisation par les Taliban et d&#39autres groupes extrémistes de civils comme boucliers humains.

Dans une déclaration lue par son Président pour le mois de juillet, le Chinois Guangya Wang, le Conseil de sécurité déplore profondément toutes les pertes subies par la population locale, les forces de sécurité nationales et le personnel militaire et civil international.

« Il se déclare préoccupé par toutes les victimes dans la population civile et réitère l'appel qu'il a lancé afin que tout soit fait pour assurer la protection des civils et le respect du droit international humanitaire et du droit international relatif aux droits de l'homme ».

« Le Conseil souligne l'importance d'une coopération continue entre les forces internationales de sécurité et les autorités afghanes, notamment pour mieux faire connaître la culture et les traditions locales, ce qui est utile pour l'exécution de leurs tâches ».

Il met également l'accent sur le rôle que la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) continue à jouer en contribuant à la protection des droits de l'homme, notamment en suivant la situation des civils dans le contexte du conflit armé.

Le Conseil de sécurité constate en outre « avec inquiétude les effets néfastes qu'a l'expansion de la culture du pavot et de la production et du trafic d'opium sur la sécurité, le développement et la gouvernance en Afghanistan, ainsi que sur les plans régional et international, et engage le Gouvernement afghan [?] à mettre en ?uvre toutes les dispositions de la Stratégie nationale de lutte contre la drogue ».

« Il note aussi avec préoccupation les signes qui révèlent l'existence de liens de plus en plus étroits entre l'insurrection et le trafic de drogue dans le sud de l'Afghanistan ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.