Iraq: l&#39UNESCO déplore la mort d&#39un photographe de Reuters et de son chauffeur

16 juillet 2007

Le Directeur général de l&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, a déploré aujourd&#39hui la mort du photographe de l&#39agence Reuters Namir Nour-Eldine et de son chauffeur Saïd Chmagh, tués le 12 juillet dans un quartier de l&#39est de Bagdad.

« Ces professionnels courageux viennent ajouter leurs noms à la trop longue liste des journalistes et employés des médias tués dans l'exercice de leur métier en Iraq », a déclaré le Directeur général dans un communiqué publié à Paris.

« Aucun conflit n'a coûté aussi cher à la presse que le conflit iraquien », a-t-il ajouté, estimant que « pour mettre un frein à cette hécatombe et pour protéger ce droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression, il faut absolument que toutes les autorités concernées prennent des mesures en vue de renforcer la sécurité des professionnels des médias. »

Les deux employés de Reuters ont été tués alors que des affrontements opposaient les forces américaines à des insurgés. Les circonstances de leurs décès restent floues.

La police iraquienne a mentionné une explosion dans le secteur sans pouvoir préciser s'il s'agissait d'une frappe aérienne nord-américaine ou d'une attaque au mortier. Namir Nour-Eldine, âgé de 22 ans, travaillait comme photographe. Le chauffeur Saïd Chmagh avait 40 ans et il était père de quatre enfants.

Depuis mars 2003, la seule agence Reuters a enregistré la mort de six de ses employés en Iraq. Selon Reporters sans frontières, ce sont au total 191 journalistes et collaborateurs des médias qui ont été tués en Iraq depuis le début du conflit en 2003.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.