Les attaques contre les convois humanitaires se poursuivent au Soudan

21 juin 2007

La Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS selon son acronyme anglais) dénonce aujourd&#39hui la persistance d&#39attaques contre des convois humanitaires de plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) internationales au Darfour.

Dans le même temps, le Représentant spécial intérimaire du Secrétaire général pour le Soudan, Tayé-Brook Zerihoun, a conclu une visite de deux jours dans les capitales des trois Etats de la province du Darfour, Nyala, El Geneina et El Fasher, a rapporté la porte-parole de Ban Ki-moon, Michèle Montas, lors de son point presse quotidien au siège des Nations Unies, à New York.

Lors de cette tournée, il a rencontré le personnel de l'ONU sur le terrain afin de discuter du récent accord du gouvernement soudanais au déploiement de la force hybride ONU-Union africaine au Darfour (dépêche du 12.06.2007 et (dépêche du 18.06.2007).

Il a également souligné la nécessite de rationnaliser les activités de l'UNMIS dans la province et la coordination du soutien de l'ONU à la Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS), afin de préparer cette opération hybride.

L'ONU et l'UA prévoient le déploiement de 19.000 à 20.000 soldats, 3.700 policiers et 19 unités de police pour répondre aux besoins sur le terrain dans la province occidentale du Darfour, où le conflit a fait depuis 2003 plus de 200.000 victimes et entraîné le déplacement de 2,5 millions de personnes, à l'intérieur du Soudan et dans les pays voisins, en particulier au Tchad.

La Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS), forte de 7 000 hommes et déployée au Darfour depuis 2004, s'est révélée incapable de protéger les populations civiles de la région.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.