L&#39ONU condamne de nouveaux attentats contre la police afghane et des démineurs

18 juin 2007

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en Afghanistan, Chris Alexander, a dénoncé aujourd&#39hui l&#39attentat « insensé » contre des instructeurs de police dimanche matin en plein centre-ville de Kaboul qui a tué 35 personnes, le plus meurtrier depuis la chute du régime intégriste des talibans fin 2001.

« Des actes comme celui-ci sont répugnants, à la fois aux yeux des Afghans et aux yeux du monde », a ajouté Chris Alexander lors d'une conférence de presse donnée dans la capitale afghane.

Le Représentant spécial adjoint a souligné que les responsables de ces attaques ne montraient pas leurs visages.

« Ce qui est clair, c'est que ceux qui attaquent l'Afghanistan aujourd'hui, ses institutions et ses partenaires internationaux, sont arrogants, criminels et marginaux », a-t-il déclaré, les définissant comme « les ennemis de la vie, de la foi et de la justice de l'Afghanistan ».

« Ils ne parviendront pas à leur fin », a-t-il assuré, ajoutant que la réforme de la police allait se poursuivre afin d'améliorer l'état de droit dans le pays par une meilleure formation, une meilleure hiérarchie et de meilleurs équipements.

De son côté, le Centre d'action antimines des Nations Unies en Afghanistan (UNMACA) a souligné aujourd'hui qu'il poursuivait son action de déminage pour le bien des communautés, malgré de nombreuses attaques sur son personnel.

La dernière en date a eu lieu à Kandahar, où un groupe de 20 hommes armés a attaqué 60 démineurs, les séquestrant et volant leurs véhicules et tous leurs équipements.

Depuis 2002, 36 membres du personnel antimines ont été tués ou blessés et plus de 30 véhicules détruits ou volés.

« Soutenir l'action contre les mines, cela revient à soutenir l'Afghanistan, cela veut dire soutenir la relance de l'économie et la reconstruction, aider au retour des réfugiés sur leurs terres », a souligné Shohab Hakimi, Directeur du centre canin de détection des mines, l'une des cinq organisations non gouvernementales (ONG) nationales qui travaillant dans le cadre du Programme d'action antimines dans le pays.

Il a appelé les communautés du pays à se tenir aux côtés des démineurs, à les protéger et à les soutenir.

« Les démineurs sont des héros qui risquent leurs vies chaque jour pour sauver des vies innocentes et nettoyer l'Afghanistan des mines et des munitions non explosées afin de rendre la terre à sa population. Ils devraient être les objets de louanges, et non d'attaques », a souligné de son côté Mohammad Sediq, Chef des opérations de l'UNMACA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.