Le PAM salue le pont aérien mis en place par la France au Tchad

18 juin 2007

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a salué ce weekend l&#39offre du gouvernement français de transporter une aide humanitaire cruciale à un nombre croissant de réfugies soudanais et aux personnes déplacées dans l&#39Est du Tchad vivant dans des conditions de plus en plus précaires.

« Avec l'arrivée de la saison des pluies, des milliers de réfugiés et de personnes déplacées vont devoir faire face à des conditions de vie encore plus dures », a souligné a déclare Josette Sheeran, Directrice exécutive du PAM, dans un communiqué publié à Rome.

« Le PAM est extrêmement reconnaissant au gouvernement français », a-t-elle assuré, indiquant que « ce pont aérien va permettre de parer à tout problème éventuel dans l'opération du Programme pour venir en aide à des milliers de personnes ».

L'opération aérienne a débuté hier depuis N'Djamena, la capitale du Tchad.

Le PAM avait besoin de pré-positionner une réserve de six mois d'aide alimentaire pour nourrir 240.000 réfugiés soudanais et 150.000 personnes déplacées dans l'Est du Tchad pendant la saison des pluies (de juin à novembre).

Jusqu'à présent, quatre mois de réserve de vivres ont pu être acheminées dans les camps pour les réfugiés et les déplacés dans les zones de l'Est qui seront les plus affectées par les pluies.

Le PAM remercie le gouvernement français et en particulier le Ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, pour leur engagement en faveur des populations qui souffrent en raison des déplacements et des conflits.

La France est un important soutien du PAM, et a contribué à hauteur de 20 millions d'euros à ses opérations à travers le monde en 2006.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.