Attaque contre une école en Afghanistan : deux jeunes filles abattues

13 juin 2007

Le Fonds des Nations Unies pour l&#39enfance (UNICEF) a condamné aujourd&#39hui dans les termes les plus fermes l&#39attaque armée hier contre une école de jeunes filles dans la province de Logar en Afghanistan, qui a tué deux filles et a blessé quatre personnes dont un enseignant.

« Il s'agit d'un acte odieux et lâche contre des étudiantes et un professeur dont le seul crime était d'être à l'école », s'est insurgée la Représentante de l'UNICEF dans le pays, Catherine Mbengue, dans un communiqué publié à Kaboul, New York et Genève.

« En attaquant des étudiants et leur professeur, ces criminels attaquent le droit des enfants à l'éducation et menacent ce qui constitue le tissu de la société afghane », a-t-elle dénoncé.

L'attaque a eu lieu contre l'école de filles de Qalai Saeeda, à Pul-i-Alam, non loin de la capitale afghane. Deux hommes armés à moto ont ouvert le feu alors que les étudiantes et leurs professeurs quittaient l'établissement.

Plus de six millions d'enfants en Afghanistan ont repris le chemin de l'école au mois de mars, une réussite considérable pour un pays où les années de guerre ont porté un coup important au système éducatif.

Bien que le taux d'inscription ait augmenté ces dernières années, seuls 66% des garçons et 40% des filles en âge d'aller à l'école sont scolarisés.

« Voir des filles à l'école est un signe évident de progrès et certains sont effrayés par ce progrès », a souligné Catherine Mbengue.

« Cependant, je sais que les communautés en Afghanistan veulent voir leurs enfants recevoir une éducation et reconnaissent la valeur de l'apprentissage », a-t-elle assuré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.