Iraq : l&#39UNESCO condamne l&#39assassinat d&#39un caméraman d&#39Associated Press

12 juin 2007

Le Directeur général de l&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd&#39hui l&#39assassinat du caméraman d&#39Associated Press Television News (APTN) Saif Fakhri, tué par balles le 1 juin près de son domicile.

« Son nom vient s'ajouter à la liste, déjà épouvantablement longue, des journalistes, techniciens des médias, chauffeurs, gardiens, etc. qui sont tombés en Iraq au nom de la liberté d'expression », a souligné le Directeur général dans un communiqué publié à Paris.

« C'est grâce à ces hommes et femmes courageux que nous pouvons continuer d'être informés sur ce pays. Il faut les saluer mais aussi tout faire pour soutenir le personnel des médias dans son combat impitoyable contre ceux qui ne veulent ni liberté ni démocratie pour le peuple iraquien », a-t-il dit.

« J'exhorte, une fois encore, les autorités iraquiennes et internationales à tout mettre en ?uvre pour protéger davantage les médias et leurs employés. »

Saif Fakhri a été abattu le 1 juin alors qu'il se rendait de son domicile à une mosquée toute proche. Il est le cinquième employé de l'agence nord-américaine assassiné en Iraq.

La veille de l'assassinat du caméraman d'APTN, une autre disparition est venue endeuiller le milieu de la presse iraquienne : Khalil Youssef Ahmad, âgé de 55 ans et père de Doha Al-Haddad, journaliste économique de la chaîne Al-Arabiya, a été enlevé et exécuté le 31 mai.

D'après l'ONG Reporters sans frontières (RSF), la journaliste d'Al-Arabiya aurait reçu sur son téléphone portable des messages lui ordonnant de renoncer à son activité professionnelle.

Selon RSF, au moins 182 journalistes ou employés des médias ont été tués en Iraq depuis le début du conflit en mars 2003. Par ailleurs, on est sans nouvelles de 14 professionnels des médias enlevés dans ce pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.