La MONUC lance une enquête sur des mauvais traitements contre des miliciens

29 mai 2007

La Mission de l&#39Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a annoncé avoir lancé une enquête des allégations de mauvais traitement subis par des miliciens détenus par ses casques bleus.

L'enquête sera menée par le Bureau des services de contrôle interne (BSCI, OIOS selon son acronyme anglais), à la demande du Représentant spécial du Secrétaire général pour la RDC, William Lacy Swing, et portera plus généralement sur le traitement de tous les membres des miliciens détenus par les bataillons de la Brigade de l'Ituri de la MONUC en février 2005, indique un communiqué publié le 25 mai à Kinshasa.

Le communiqué précise que le bureau de la MONUC à Bunia a reçu une lettre de plainte d'un ancien combattant du Front nationaliste et intégrationniste (FNI) contenant des allégations de mauvais traitement à l'encontre du bataillon du Bangladesh, entre le 24 février et le 28 février 2005, et demandant compensation.

Une première enquête a déjà fait l'objet d'un rapport du 19 mai 2007, remis par la police militaire de la MONUC.

« Toutes les allégations de cette sorte sont prises très au sérieux », souligne la Mission qui souligne que l'ONU a pour politique de ne pas faire de commentaires sur des enquêtes en cours.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.