UNESCO : nouveau meurtre d&#39un journaliste iraquien

25 mai 2007

Le Directeur général de l&#39UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd&#39hui l&#39assassinat à Bagdad d&#39Ali Khalil, journaliste du quotidien al-Zaman, et l&#39enlèvement d&#39un autre journaliste de la presse écrite iraquienne, Salam Duhi al-Sudani, dont on est sans nouvelle depuis le 9 mai.

« La tuerie qui frappe les journalistes iraquiens doit être stoppée », a déclaré Koïchiro Matsuura dans un communiqué publié à Paris.

« On ne peut qu'admirer le courage et la détermination avec lesquels ces professionnels mènent à bien leur tâche, une tâche qui est essentielle pour l'existence du débat informé nécessaire à la démocratie et à l'Etat de droit. En même temps, on ne peut qu'être épouvanté par le lourd tribut payé par ces hommes et femmes iraquiennes qui ne font qu'exercer ce droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression », a-t-il ajouté.

Le 20 mai, la police a trouvé le corps d'Ali Khalil, âgé de 22 ans, une heure à peine après qu'il ait été enlevé par des hommes armés près du domicile d'un de ses proches, dans le sud de Bagdad. Reporters sans frontières relie ce meurtre à la récente publication d'articles où Ali Khalil citait des parlementaires appelant à l'élimination physique des membres des groupes armés.

Par ailleurs, Reporters sans frontières informe qu'on reste sans nouvelle du journaliste Salam Duhi al-Sudani, âgé de 50 ans, depuis le 9 mai. Ce dernier travaillait pour le quotidien al-Zaoura qui vient de fermer pour des raisons financières.

« Au moins 177 journalistes et employés des médias ont été tués en Iraq depuis le début de la guerre en mars 2003 », selon Reporters sans frontières qui ajoute que « deux autres journalistes ou employés des médias sont portés disparus et 13 retenus en otages ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.