L&#39Assemblée mondiale de la santé s&#39achève par un accord sur l&#39échange des virus grippaux et sur la propriété intellectuelle

24 mai 2007

La soixantième session de l&#39Assemblée mondiale de la Santé, organe décisionnaire suprême de l&#39Organisation mondiale de la Santé (OMS), s&#39est achevée hier par un accord de dernière minute sur deux résolutions cruciales concernant, d&#39une part, les préparatifs en cas de pandémie de grippe, et, d&#39autre part, la santé publique, l&#39innovation et la propriété intellectuelle.

Réunissant du 14 au 23 mai plus de 2 400 personnes représentant les 193 Etats Membres de l'OMS, des organisations non gouvernementales et d'autres observateurs, l'Assemblée a approuvé le plus gros budget de l'histoire de l'Organisation (4,2 milliards de dollars pour 2008-2009, soit une augmentation de près de 1 milliard par rapport au budget de 2006-2007), précise un communiqué publié à Genève.

Elle a également abouti à un nombre record de résolutions sur des questions de santé publique et sur les activités techniques et financières de l'OMS.

Les Etats Membres ont notamment adopté une résolution qui aidera tous les pays à mieux se préparer à l'éventualité d'une pandémie de grippe qui menace la santé publique partout dans le monde.

La résolution intitulée « Echange des virus grippaux et accès aux vaccins et autres avantages » réaffirme la nécessité d'avoir des échanges au stade de la préparation à une pandémie et de partager les avantages qui découleront d'une plus grande coopération internationale et d'une meilleure préparation, par exemple la production de vaccins anti-H5N1 et antipandémiques en plus grande quantité et l'accès équitable à ces vaccins.

Dans ses observations finales, le Directeur général, le Dr Margaret Chan, a déclaré aux délégués que « tous les pays doivent connaître leurs obligations aux termes du Règlement sanitaire international révisé (RSI). Quand la sécurité collective est en jeu, l'opinion publique peut avoir une grande influence. Après de longues délibérations, vous avez adopté une résolution sur l'échange des virus grippaux et l'accès aux vaccins antipandémiques et autres avantages. Je tiens à souligner l'importance de cette décision. La tâche qui me revient dans l'application du RSI dépend de cet échange. »

Dans cette résolution, l'OMS est priée de constituer un stock international de vaccins contre les virus H5N1 et les autres virus grippaux à potentiel pandémique et d'élaborer des dispositifs et des lignes directrices en vue d'assurer, en cas de pandémie, une distribution juste et équitable des vaccins à des prix abordables.

Un groupe de travail interdisciplinaire y est également chargé de revoir les mandats du Réseau de Centres collaborateurs de l'OMS pour la grippe et de ses laboratoires de référence pour les virus H5 en ce qui concerne l'échange des virus grippaux.

Les nouveaux mandats tiendront compte de l'origine des virus grippaux entrant dans le Réseau mondial de surveillance de la grippe et rendra leur utilisation plus transparente. Une fois établis, ces mandats seront soumis aux Etats Membres de l'OMS et aux organisations régionales d'intégration économique lors d'une réunion intergouvernementale spéciale.

L'Assemblée est également parvenue à un accord de dernière minute sur la santé publique, l'innovation et la propriété intellectuelle. Dans sa résolution, elle exprime ses remerciements au Directeur général pour son engagement en faveur du processus engagé par le groupe de travail intergouvernemental chargé de la question et l'encourage à guider le processus pour élaborer une stratégie et un plan d'action mondiaux. Elle prie par ailleurs le Directeur général de fournir un appui général et technique aux pays.

Le Dr Chan a déclaré : « Je suis entièrement acquise à ce processus et j'ai pris note de votre volonté d'avancer plus vite? Nous devons faire un effort considérable. Notre motivation est claire : éviter de nombreux de décès et des souffrances inutiles. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.