L&#39UNESCO condamne l&#39assassinat de deux journalistes de radio somaliens

24 mai 2007

Le directeur général de l&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd&#39hui l&#39assassinat de deux journalistes de radio, Abshir Ali Gabre et Ahmed Hassan Mahad.

« J'appelle tous les responsables somaliens à prêter attention à la sécurité des journalistes dont l'activité professionnelle est essentielle au dialogue et à la résolution des conflits. Les journalistes doivent pouvoir exercer leur profession dans de bonnes conditions de sécurité, car la liberté de la presse est une extension du droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression et c'est l'un des piliers de la démocratie et de la bonne gouvernance », a dit Koïchiro Matsuura.

Abshir Ali Gabre et Ahmed Mahad – respectivement présentateur et reporter à Radio Jowhar, une station privée de Johwar, à 90 km au nord de la capitale Mogadiscio – ont été tués le 16 mai quand des tireurs ont ouvert le feu sur le cortège où se trouvait le gouverneur de la province du Shabeellaha Dhexe, Mohammed Omar Deele. Au moins six personnes auraient trouvé la mort dans les échanges de tirs qui ont suivi.

Le Comité de protection des journalistes (CPJ) précise qu'Abshir Ali Gabre et Ahmed Mahad sont les 16e et 17e journalistes tués dans l'exercice de leur métier en Somalie depuis 1992. La Somalie vient en 12e position sur la liste des pays les plus dangereux pour la presse, établie par le CPJ.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.