Liban : Louise Arbour préoccupée par la situation des civils pris dans les combats

23 mai 2007

La Haut Commissaire aux droits de l&#39homme, Louise Arbour, s&#39est déclarée aujourd&#39hui gravement préoccupée par les informations concernant la mort de dizaines de civils dans le camp de réfugiés palestinien de Narh el-Bared, au Liban.

« Le bombardement d'un convoi de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA) intervenu hier est inacceptable », a-t-elle souligné dans un communiqué publié à Genève aujourd'hui.

La Haut-Commissaire a rappelé « l'obligation de toutes les parties au combat de prendre des précautions et de protéger les civils qui ne sont pas directement impliqués dans les hostilités ».

« La protection des travailleurs humanitaires et du personnel médical contre les attaques et leur accès sans entraves aux civils est aussi garanti par le droit international humanitaire », a-t-elle souligné.

Louise Arbour a aussi fermement condamné les attentats commis « au c?ur de Beyrouth ».

Quelque 31.000 Palestiniens résidents du camp de Narh el-Bared, près de Tripoli, ont été bloqués sans nourriture, eau et électricité en raison de combats entre une milice islamiste, Fatah Al-Islam et l'armée libanaise qui tente de maîtriser les militants armés accusés d'avoir participé à des attentats terroristes dans le pays.

Hier, le Secrétaire général a exprimé sa préoccupation face aux « attaques criminelles perpétrées ces derniers jours contre l'armée et les forces de sécurité libanaises », les qualifiant « d'assaut contre la stabilité et la souveraineté du Liban » (dépêche du 22.05.2007).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.