OCHA a besoin de deux fois plus de fonds que prévu après les intempéries à Madagascar

15 mai 2007

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a lancé hier un appel aux dons deux fois plus élevé que celui lancé il y a deux mois en faveur de Madagascar, ravagé par de multiples cyclones et où la sécurité alimentaire se serait considérablement détériorée.

« L'équipe de l'ONU pour Madagascar demande 19.466.803 dollars pour soutenir le gouvernement du pays dans ses efforts pour répondre aux besoins de la population après le passage ces derniers mois de tempêtes tropicales et les inondations qui ont suivi », indique un communiqué.

La sécheresse qui avait sévi sur l'île avant le passage de ces cyclones n'a fait que fragiliser la sécurité alimentaire globale du pays, explique OCHA, qui avait initialement estimé qu'un peu moins de 10 millions de dollars seraient nécessaires (dépêche du 15.03.2007).

Cet appel consolidé fournit un cadre de priorités interagences, basé sur des besoins clairement identifiés, et permettra de nouveaux projets d'assistance à la population.

Madagascar est particulièrement exposé aux catastrophes naturelles, notamment des sécheresses localisées, des inondations et des cyclones récurrents qui causent des dégâts importants sur les communautés locales et les progrès économiques du pays.

L'impact humanitaire est d'autant plus important que le pays est l'un des plus pauvres du monde, figurant en 2006 au 143ème rang sur 177 à l'indice de développement humain.

La sécurité alimentaire s'est considérablement détériorée et le risque de mortalité maternelle et infantile lié au manque d'accès à l'eau, en particulier, a augmenté.

« La situation pourrait encore s'aggraver si une assistance n'est pas fournie à temps pour répondre aux besoins immédiats et restaurer la production agricole avant la prochaine saison des cyclones », prévient OCHA.

Les ressources propres du pays étant épuisées, l'aide internationale est essentielle. Cet appel permettra de soutenir 450.000 personnes touchées par les cyclones et les pluies dans tout le pays. Il n'est pour l'instant que financé à moitié.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.