Darfour : six travailleurs humanitaires enlevés puis relâchés

1 mai 2007

La Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) a fermement condamné aujourd&#39hui l&#39enlèvement temporaire de six employés de l&#39agence des Nations Unies pour les réfugiés après une attaque contre un de ses véhicules, par des hommes armés non indentifiés à Um Shalaya, au Darfour Ouest.

« Six employés du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) voyageant dans un convoi de deux véhicules, clairement marqués du logo du HCR, ont été attaqués hier matin alors qu'ils menaient une visite de routine au camp de réfugiés d'Um Shalaya, à 80km au sud ouest d'El Geneina », indique un communiqué de l'UNMIS publié aujourd'hui à Khartoum.

Les ravisseurs ont par la suite abandonné les travailleurs humanitaires « quelque part entre El Geneina et Saraf Umra ». Ils ont été retrouvés sains et saufs après plusieurs heures de recherches menées par l'UNMIS et les autorités soudanaises.

Le Coordonnateur humanitaire pour le Soudan, Manuel Aranda da Silva, a exprimé sa grave préoccupation face aux attaques répétées contre le personnel humanitaire, qui constituent des violations du droit international humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.