Louise Arbour appelle le Kirghizistan à faire des droits de l&#39homme une question prioritaire

25 avril 2007

La Haut Commissaire aux droits de l&#39homme, Louise Arbour, a conclu la première étape de sa tournée en Asie centrale, le Kirghizistan, en soulignant la nécessité d&#39améliorer les droits de l&#39homme dans le pays, notamment en matière d&#39indépendance de la justice, d&#39égalité des sexes et de démocratie.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Bichkek, la capitale kirghize, Louise Arbour a notamment déploré la persistance d'informations faisant état de mauvais traitements et de torture sur des détenus.

Elle a invité le gouvernement à ratifier le Protocole facultatif à la Convention contre la torture et offert l'assistance du Rapporteur spécial sur la question pour évaluer et régler cette question.

Saluant certaines avancées accomplies dans le pays, elle a néanmoins soulevé les questions du faible taux de participation des femmes dans la vie publique, des violences domestiques, des enlèvements de femmes et des mariages forcés, rappelant que ces questions constituaient « de graves problèmes que le gouvernement avait l'obligation de régler ».

Louise Arbour a accueilli avec satisfaction les « directions positives » prises par le pays pour y développer une société civile forte ainsi que les assurances qu'elle a reçues du président kirghize, Kurmanbek Bakiev, concernant la conclusion rapide d'un accord sur l'installation d'un bureau régional du Haut Commissariat dans la capitale.

Le Ministre des affaires étrangères, Ednan Karabayev, a confirmé son intention de finaliser cet accord avant la deuxième moitié du mois de mai.

Louise Arbour est arrivée aujourd'hui au Tadjikistan pour une visite qui devrait durer quatre jours, deuxième étape de sa tournée en Asie centrale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.