L&#39UNESCO réaffirme la valeur universelle et exceptionnelle de la vieille ville de Jérusalem

23 avril 2007

Saluant la coopération entre Israéliens et Palestiniens à l&#39occasion des travaux sur une rampe d&#39accès à l&#39esplanade des mosquées, le Conseil exécutif de l&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39éducation, la science et la culture (UNESCO) a adopté une décision réaffirmant la valeur universelle exceptionnelle de la vieille ville de Jérusalem et la nécessité de protéger et sauvegarder ce site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial.

A propos de cette « décision marquante », le Président du Conseil exécutif, Zhang Xinsheng (Chine), a souligné que « c'était la première fois qu'Israéliens et Palestiniens travaillaient ensemble pour garantir la protection de Jérusalem, un site figurant sur la Liste du patrimoine en péril et appartenant à toute l'humanité, et qu'ils ?uvraient ensemble de façon constructive afin de parvenir à un consensus sur cette question importante et très complexe », rapporte un communiqué publié aujourd'hui à Paris.

La décision du Conseil, a-t-il ajouté, est « le fruit d'un débat ouvert, généreux et constructif dont les résultats contribueront à ce que les consultations entre toutes les parties deviennent une pratique courante ».

Zhang Xinsheng a estimé que le fait d'être arrivé à un résultat qui « semblait impossible » montrait la « capacité exceptionnelle de l'UNESCO - en tant qu'agence spécialisée dans un système des Nations Unies en cours de réforme - à construire des ponts », et à « atténuer les tensions au Moyen Orient ».

La Président a conclu en précisant que « la résolution de cette question très complexe avait été rendu possible grâce à la contribution active des membres du Conseil, du Président de la Conférence générale et du Directeur général ».

Adoptée par consensus à l'issue d'une réunion plénière spéciale du Conseil qui est réuni depuis le 10 avril à Paris pour sa 176e session, la résolution recommande aussi la tenue d'une réunion urgente du Bureau du Comité du patrimoine mondial – réunion qui se tiendra début mai – afin d'assurer une discussion de fond sur le suivi donné au rapport de la mission technique envoyée à Jérusalem du 27 février au 2 mars par le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura (dépêche du 14.03.2007).

Elle prie également le Directeur général, dans le cadre de la Convention sur le patrimoine mondial, de « proposer au Comité du patrimoine mondial, à sa prochaine session, la mise en place d'un mécanisme propre à assurer une application adéquate de ses décisions ».

Dans un rapport publié au début du mois de mars, l'UNESCO avait considéré que les travaux menés par Israël à Jérusalem pour consolider une rampe d'accès menant à l'esplanade du Temple ne menaçaient pas sa stabilité et ne s'étendaient pas sous les Mosquées.

L'UNESCO avait demandé à Israël de les achever en concertation avec les autorités arabes, le gouvernement jordanien et des experts internationaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.